• Les Montois en meute
    Les Montois en meute
Publié le / Modifié le
Pro D2

Les Montois en meute

Alors qu’on les pensait très mal embarqués, les leaders du championnat ont servi une magnifique seconde période pour s’imposer dans cette rencontre.

Le résumé 

Quel caractère il a fallu aux hommes de Christophe Laussucq pour remporter ce match. C’est qu’ils ont vécu une première période cauchemardesque, se voyant infliger deux cartons jaunes successifs dans les 20 premières minutes, perdant très tôt Romain Latterrade et subissant les foudres d’un arbitrage incompréhensible. Heureusement, ils ont su garder leurs nerfs et se battre comme des lions pour préserver l’essentiel dans ce premier acte où ils ont passé la majeure partie du temps à défendre. (3-6 à la pause). On pensait qu’ils allaient payer par la suite ces efforts démesurés. Pas du tout. Ils ont au contraire régné sans partage sur la seconde partie de cette rencontre, étouffant totalement des Biarrots de plus en plus absents et se procurant de nombreuses occasions d’essai qui, avec un peu plus de réussite, auraient pu alourdir la note. Quatre pénalités de Yoann Laousse-Azpiazu et un essai superbe de Timoci Matanavou leur permettait de prendre le large avant que Monsieur Malet ne finisse sa prestation en apothéose en accordant à Biarritz un essai plus que litigieux, compensant celui appremment valable refusé en première période.

Le fait du match

Les Montois, très agacés par de nombreuses décisions contestables du trio arbitral, ont pourtant su garder la tête froide et se recentrer sur leur jeu pour revenir en seconde période avec d’autres intentions. Il n’est pas impossible qu’ils aient puisé dans un certain sentiment d’injustice la force mentale qui leur a permis de renverser une situation très compromise au bout de 40 minutes.

L’action du match

Elle se situe à la 53ème minute. Les Montois viennent de repasser devant au score quand Yoann Laousse-Azpaizu réceptionne sur ses 40 mètres un jeu au pied biarrot. Il joue dans le couloir avec Julien Cabannes qui transperce la défense, retrouve à son intérieur des soutiens dont Rémi Talès qui crée un point de fixation rapide. Le ballon éjecté rebondit sur Paulino qui, au contact, arrive à assurer la continuité de l’action. Mais rien n’est fait encore quand Timoci Matanavou reçoit le ballon pour un deux contre deux sur les 22 mètres basques. Un cadrage débordement, une accélération et un sprint jusque dans l’en-but adverse pour un essai superbe qui sonne le glas des ambitions biarrotes.

L’homme du Match

Difficile de sortir de la meute montoise un joueur plutôt qu’un autre, tant tous se sont battus sans relâche pour renverser une situation délicate. Mais Maselino Paulino, le seconde ligne samoan, mérite tout de même une mention spéciale pour son apport physique. Ses charges et ses placages dévastateurs ont fini par user la résistance basque.

Les meilleurs

A Mont-de-Marsan : Paulino, Matanavou, Pearce, Loustalot, Talès, Laousse-Azpiazu, Brethous, J.Cabannes ; à Biarritz : Singer, Manu, Guiry, Usarraga, Aliouat, Artru

Pierre Baylet 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir