Les Neversois renversent les Montois

Menés sur leur pelouse par des leaders montois impressionnants en début de rencontre, les Neversois ont renversé cette montagne pour s’imposer 24-17 et laisser leurs adversaires bredouilles.

Le résumé

Premier du Pro D2, avant cette huitième journée, le Stade Montois a semblé en mesure de dicter sa loi à Nevers. Rigoureux, puissants, efficaces, les Landais profitèrent du carton jaune infligé à Jordan Sénéca, à la 31e minute, pour enfoncer un premier clou dans la cuirasse locale. Mais à un de moins, les Nivernais recollèrent au score juste avant la pause, un énorme travail des avants étant récompensé par un essai de Zachary Guildford, idéalement servi par Auvasa Faleali’i. Dès la reprise, les Bourguignons dépassèrent leurs adversaires, Nasoni Naqiri finissant le travail sur l’aile gauche. Joueurs, parfois trop, surtout sous la pluie qui mouilla la magnifique pelouse du Pré-Fleuri, Hugo Fabrègue et les siens, finirent par s’échapper définitivement. Après un but de Zack Henry, et un carton jaune adressé au flanker montois Alexandre Bécognée, un nouvelle épreuve de force remportée par le pack offrit à Naqiri, l’honneur de lancer dans la brèche l’arrière Loïc Le Gal, impérial. A 24-10 et dix minutes à disputer, dans un stade en folie, grisé par la ola, les Jaunets cherchèrent même à décrocher le bonus offensif. Mont-de-Marsan, interceptant une passe dans les 22 locaux, les priva de cette joie. Mais ne fut pas en mesure de revenir à cinq longueurs (24-17) et repart donc de la Nièvre sans unité supplémentaire. Le leader est tombé au Pré !

L’essai du match : Guildford à la conclusion

Le Stade Montois est devant à la 37e minute et le 0-10 du tableau d’affichage n’a rien pour rassurer le public du Pré-Fleuri, d’autant que depuis six minutes, les Neversois jouent à quatorze. Pourtant, ils partent à l’abordage avec une pénaltouche pour tremplin. Le maul qui s’ensuit dévaste tout sur son passage. A quelques mètres de l’en-but visiteur, l’attaque nivernaise travaille au corps la défense landaise jusqu’à ce qu’Auvasa Faleali’i redevienne le magicien samoan qui fit défaut aux Jaunets depuis le début de l’exercice. Sa passe dans le dos mystifie le dernier rempart montois et, alerté dans l’intervalle, Zac Guildford file sous les poteaux. Le catalyseur de la réaction bourguignonne.

Le joueur du match : Loïc Le Gal

Même lorsque la pluie redoubla d’intensité, Loïc Le Gal ne perdit rien de sa précision. Bombardé par l’arrière Yoann Laousse-Azpiazu et l’ouvreur Rémi Tales, le numéro 15 de Nevers se montra impeccable sur chaque réception. Son jeu au pied long et ses relances tranchantes éclaboussèrent la rencontre. Cerise sur le gâteau, c’est lui qui inscrivit le troisième essai nivernais, un essai qui, à un poil plus de dix minutes du terme, sonna le glas des espoirs landais.

Les meilleurs

A Nevers : Le Gal, Raisuqe, Naqiri, Bolakoro, Guildford, Henry, Faleali’i, Fabrègue, Gibouin, Ceyte, Roelofse. A Mont-de-Marsan : Laousse-Azpiazu, Tales, Becognée, Paulino, Khribache.

Par Antoine Deschamps