• La défaite est interdite !
    La défaite est interdite !
Publié le / Modifié le
Compétitions

La défaite est interdite !

Samedi, à Carcassonne, l’équipe de France lancera sa saison internationale face au Pays de Galles. Dans une rencontre qualificative pour le Mondial 2021, la victoire est impérative.

Samedi à Albert-Domec, l’équipe de France disputera le premier match Tournoi européen 2018. Une épreuve au double parfum puisqu’elle offrira un titre continental au vainqueur et une qualification directe pour la Coupe 2021 aux nations qui termineront première et deuxième. Avant de se déplacer en Irlande le 4 novembre et de recevoir l’Écosse le 10 novembre, les Tricolores vont se mesurer au pays de Galles. On l’aura bien compris, la défaite est interdite. Si on se fie à la dernière opposition entre les deux nations, en 2015, l’équipe de France doit redouter cette formation galloise qui l’avait battue à Cardiff (14-6). Mais à l’heure actuelle, les Gallois sont à la recherche d’un second souffle après un Mondial 2017 totalement raté, terminé à l’avant-dernière place après trois cuisantes défaites face la Papouasie-Nouvelle-Guinée (50-6), les Fidji (72-6) et l’Irlande (14-6).

Cologni : « Il faudrait qu’Albert-Domec soit plein »

Le XIII de France, qui va donc se mesurer à une formation en reconstruction (avec neuf débutants dans le groupe), aura la chance d’évoluer à domicile, ce qui demeure aussi un atout non négligeable. Si les Gallois sont moins redoutables et coriaces que dans le passé, leur sélectionneur John Kear est un véritable meneur d’homme, un technicien confirmé, capable de transcender ses joueurs. Il a fait appel à un contingent de joueurs issus en majorité du Championship dont cinq de Halifax et trois des Broncos de Londres. Avec dix joueurs évoluant en Super League dans le groupe convoqué pour le Trophée européen, la France de Jason Baitieri a la faveur du pronostic, même si ce duel s’annonce assez indécis.

Le sélectionneur Aurélien Cologni a un souhait, celui que ce premier rendez-vous du Tournoi européen se concrétise par une victoire. Il aimerait bien aussi que le public pousse derrière les Bleus. « En cette année 2018, le XIII français a surfé sur la vague du succès avec la victoire des Dragons en Cup, la belle saison de Toulouse en Championship, le succès des moins de 19 ans en Coupe d’Europe ainsi que Morgan Escaré et Romain Navarrete titrés avec Wigan. Et l’équipe de France a également son mot à dire. Samedi, pour la promotion de notre discipline, il faudrait qu’Albert-Domec soit plein. L’équipe de France a envie de décrocher ce titre continental et la qualification pour la Coupe du monde. Pour cela, il lui faut un quatorzième homme. »

France - Galles (à Carcassonne, Samedi 18 heures)

Le groupe : Ader, Barthau, Curran, Marcon, Robin (Toulouse) ; Albert, Baitieri, Da Costa, Gigot, Goudemand, Jullien, Margalet (Dragons catalans) ; Belmas (Saint-Estève-XIII catalan) ; Escamilla (Carcassonne) ; Escaré, Navarrete (Wigan) ; Fages (St Helens) ; Miloudi (Hull FC) ; Yesa (Limoux).

Didier Navarre
Réagir