• Massy confirme
    Massy confirme
Publié le / Modifié le
La vie des clubs

Massy confirme

Deux semaines après son premier succès de la saison obtenu contre Brive, les Massicois se sont encore offerts une équipe de la première moitié de tableau. Les Franciliens ont retrouvé leurs couleurs.

Le film du match

Massy est allé à l’essentiel pour prendre la mesure des Biarrots. Une défense de fer, des mauls progressants très efficaces, et un buteur en grande forme. L’arrière sud africain Johannés Graaf a encore signé un 4/5 sur les pénalités tentées. Et dans le sillage du troisième ligne centre Gorin en très grande forme, les avants massicois ont enfoncé deux mauls sur pénaltouche pour passer deux fois la ligne. L’ailier Benjamin Dumas a parachevé leur oeuvre d’un dernier essai en coin. A la fin, comme contre Brive, les Franciliens ont passé trente points. Biarritz n’a jamais eu les moyens de contrecarrer ce plan de jeu basique ultra efficace. Passé un début de match favorable (3-10 pour eux à la 13ème minute après un essai enfoncé sur maul), les Basques n’ont jamais trouvé la faille dans la défense francilienne. Quand Maxime Lucu a conclu une belle action et transformé son essai en coin (80ème), la victoire avait déjà chois son camp depuis un moment déjà. Et son essai n’a pas changé l’ordre des choses : il n’a pas permis de donner aux siens le bonus défensif. Une bien mauvaise spirée pour les Basques. 

Le tournant du match

Il a eu lieu à la 66ème minute, lorsque Thomas Bordes s’est affalé dans l’en but pour signer son deuxième essai personnel de la soirée. Biarritz bénéficiait d’une touche dans ses 22 mètres, et l’avait capté. Mais quand Maxime Lucu s’est mis en position de taper en touche au loin, l’un de ses partenaires a fait écran sur les défenseurs massicois. Pénalité pour Massy, transformée en pénaltouche. Et deuxième essai sur maul enfoncé pour les Franciliens. A cet instant, Biarritz a pris quatorze points de retard (24-10), et le match était plié.

L’essai du match

Les Massicois ont rendu coup pour coup en première mi-temps. Les Biarrots les avaient défiés deux fois sur pénaltouche au lieu de prendre les points des pénalités. L’une de ces tentatives avaient fait un essai sur maul enfoncé (13e). Seize minutes plus tard, les Franciliens les ont enfoncés à leur tour (29e). Deux pénalités successives leur avaient permis de construire des édifices progressants. La faute commise sur le deuxième par le pilier de Biarritz Kalivati Tawake lui avait valu un carton jaune. Troisième pénalité, touche à cinq mètres, et troisième maul, fructueux celui-là. Le talonneur Thomas Bordes a aplati, et Massy a repris les commandes du match (13-10).

L’homme du match

L’ailier Adriu Delaï s’était distingué la saison dernière en devenant le meilleur marqueur du championnat sous les couleurs biarrotes. Passé à Massy à l’intersaison, le joueur fidjien qui depuis quelques semaines montait en puissance, s’est démultiplié dans tous les coins du terrain contre ses anciens partenaires. Ses interventions au ras des rucks ont fait des dégâts, quand il ne venait pas lui même impulser des pick and go rageurs.

Par Guillaume Cyprien

 

midi olympique
Réagir