Toulon sur le fil

Toulon s'est fait peur mais l'a emporté face à l'Usap (26-16).

Le résumé

Ça ne pouvait pas mieux commencer pour les Toulonnais. Après un long arrête de jeu consécutif au KO de Botha, côté Catalan, les Varois allaient en touche et enfonçaient leurs homologues sur un ballon porté d'école, avec un essai de Xavier Chiocci à la clé. Même comme cela fut le cas face à Newcastle, Toulon n'a pas su capitaliser sur cette bonne entame. A peine trois minutes après cet essai, Forletta profitait d'une défense pour le moins approximative du RCT pour filer derrière la ligne. Derrière, la machine varoise s'est enrayée. Une nouvelle fois. Ballons perdus, en-avant, les Catalans ont profité des aubaines pour prendre les devants grâce au pied de Jackson. Mais au retour des vestiaires, sans être étincelant, Toulon a su se remettre la tête à l'endroit avec un essai de Savea et a su profiter de l'indiscipline des Catalans pour creuser l'écart par un Trinh-Duc dans un bon soir. De quoi permettre à Toulon de s'imposer, sans briller mais qui se rassure quelque peu (26-16) !

Le fait du match

L'USAP a gagné la guerre des rucks. Face à des toulonnais toujours aussi fébriles, les Catalans ont su imposer leur loi au sol. Arrachant des ballons précieux sur le peu de temps forts des Varois. Et quand ils n'ont pas obtenu le turnover pour faire reculer leurs adversaires, les joueurs de l'USAP ont poussé les toulonnais à l'erreur avec des en-avants, comme sur des charges de Tuisova ou sur le fameux ballon juste avant la pause. En seconde période, les Catalans ont semble avoir du mal physiquement se montrant par la même plus indiscplinés mais conservant toujours leur avantage au ruck leur permettant d'atténuer l'écart au score.

L'action

Le choix sur les pénalités fait beaucoup parler ces dernières semaines sur les bords de la Rade. Face à Newcastle, Collazo avait insisté avec la touche au lieu de prendre les points sans que cela ne soit récompensé. Toulon s'inclinant pour son entrée en Champions Cup. Face à La Rochelle encore cela a parfois posé certaines questions. Et contre l'USAP, c'est une pénalité juste avant la pause qui interroge. Sur le banc, derrière son manager, Boudjellal montrait les trois points sur une faute des Catalans dans leurs 22, alors que Collazo demandait aux siens d'aller en touche.Ce qu'ont fait ses joueurs, avant de perdre le ballon au sol... Le débat est ouvert.

L'homme du match : Savea

On est encore loin du « bus » qui pouvait rouler sur tout le monde. Mais le champion du monde All-Black a enfin inscrit son premier essai sous le maillot toulonnais, au bout de sa 6e titularisation. Un soulagement. Et celui-ci est venu alors qu'il avait été positionné en position de centre par Patrice Collazo pour cette rencontre.

Les meilleurs joueurs

Toulon R. Taofifenua, Trinh-Duc, Etrillard, Chiocci : Perpignan : Forletta, Brazo, Labouteley, Tutaia

Par Fabrice Michelier.