• Troisième victoire de rang pour l'Aviron !
    Troisième victoire de rang pour l'Aviron !
Publié le / Modifié le
Pro D2

Troisième victoire de rang pour l'Aviron !

Dans un match largement dominé, les Bayonnais ont bâti leur victoire bonifiée en première mi-temps. Avant une grosse baisse d’activité au cours des quarante dernières minutes. Ils prennent néanmoins la tête du classement.

Le résumé

L’Aviron avait déjà le bonus en poche après, à peine, un quart d’heure de jeu. Maîtres du ballon pendant toute la première période, les bayonnais n’ont laissé aucune opportunité aux bressans, jouant toujours avec sérieux. Ne lâchant jamais la bride, ils ont contrôlé les 40 premières minutes de bout en bout avec une sérénité qui, jusque-là, ne s’était encore pas fait sentir de la sorte. Même si l’adversaire n’était pas du tonnage des premiers du classement. En revanche, le début de la deuxième voyait les bayonnais verser dans une certaine torpeur. Sans craindre le retour des bressans, ni l’envol du bonus offensif. Les basques s’en remettaient à leurs avants pour s’assurer définitivement le bonus offensif.

L’action

S’il fallait retenir une action aboutie, il faudrait aller la chercher tout au début de la rencontre quand l’adversité était encore efficiente, quand les visiteurs jouaient à quinze et quand l’aviron jouait…. Muscarditz prend le trou aux cinquante mètres et donne à Lestrade. Le centre allonge sa foulée jusqu’aux abords de l’en-but où il est pris. L’action rebondit sur la gauche. Barthélémy dirige la manœuvre et, en bout de ligne, Taofifenua inaugure la longue série d’essais.

Le fait

Les Bressans ultra-dominés en première période n’ont jamais fermé le jeu. A chaque occasion, même peu nombreuses, ils ont toujours cherché à porter le ballon. Valeureux, ils ont même cherché à jouer après la sirène avant la pause. Ils ont été récompensés par un essai marqué quand l’aviron s’en était retourné à une certaine torpeur. 

Les meilleurs

A Bayonne, Muscarditz, Lestrade, Koster, Taofifenua, Delonca, Beattie, Jané ; à Bourg-en-Bresse, Félix, Perret, Bouvier.

Par Edmond Lataillade.

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir