Aurillac bonifie et crucifie Massy

Les Cantalous ont inscrit 3 essais en 2e mi-temps. Réduit en infériorité numérique, Massy n'a pas trouvé la solution (18-27).

Le résumé

Ce match qui s’est achevé sur deux grosses échauffourées comme on n’en fait plus, Aurillac l’a remporté en deuxième mi-temps en inscrivant trois essais, dont deux de très belles factures. Les Cantalous, dominés lors des quarante premières minutes, ont profité de l’exclusion définitive du centre Billy James Ropiha - exclu pour un placage haut sur le premier essai cantalien - pour prendre un net ascendant lors des vingt dernières minutes de jeu. Giogi Tsutskiridze le premier, à la suite d’une récupération de balle (67e), puis Latuka Maituku, à la suite d’un contre sur un dégagement de Massy (77e), ont fini par tuer la partie. Aurillac remporte sa première rencontre à l’extérieur de la saison, bonus offensif en prime, tandis que Massy a gâché une occasion énorme de revenir à proximité de ses concurrents au maintien.

Le tournant

Un premier tournant a eu lieu juste avant la mi-temps (37ème). Massy, qui menait 12-3, a eu une occasion de prendre un net avantage, mais ne l’a pas concrétisée. Le talonneur aurillacois Kevin Savea venait d’écoper d’un carton jaune pour écroulement de maul. Les Massicois, qui s’étaient illustrés à de nombreuses reprises pendant les quarante premières minutes par des mauls progressants très efficaces, ont bénéficié d’un lancer en touche à dix mètres de la ligne d’en but des Cantalous. Ils ont impulsé un effort collectif, qui s’est achevé par un en avant au moment d’aplatir. Trois minutes plus tard, les Aurillacois à leur tour impulsait un maul progressant. Le troisième ligne Steven David commettait une faute à quarante cinq mètres de ses poteaux, et Jouis Segonds transformait. Le score passait à 12-6, alors que les Massicois en supériorité numérique, auraient pu rejoindre la mi-temps à 19-3.Tout était à refaire pour eux. Et ils ne l’ont pas refait. En deuxième mi-temps, le deuxième tournant s’est produit sur l’essai de Thomas Salles, qui a provoqué l’exclusion définitive du centre de Massy Billy-James Ropiha (53e).

L’essai du match

Il a été inscrit par l’ailier d’Aurillac Thomas Salles (53e). Sur une mêlée introduction Aurillac, l’arbitre a sifflé un coup franc en faveur des Cantalous. Paul Boisset a joué tout de suite, et une action de grande envergure a été lancée. Elle a été conclue à l’issue d’un jeu de passe-passe habile dans la défense, achevé en force par Thomas Salles face à trois défenseurs. Action doublement efficace : en marquant, il a provoqué le placage haut de Billy-James Ropiha, et son exclusion définitive. Le deuxième tournant du match.

L’homme du match

L’arrière de Massy Johannés Graaf s’est de nouveau illustré dans ses tentatives de transformations de pénalité, d’abord à son avantage, et puis à son désavantage. En première mi-temps, si son équipe a eu du mal à se créer des occasions d’essai, lui a tout enquillé de tous les coins du terrain. A quarante mètres à droite (10e), à quarante mètres à gauche (18e), et deux fois de suite à quarante-huit mètres en face (20e et 27e), le Sud-Africain n’a jamais tremblé. Sa fiabilité a permis aux siens de rejoindre la mi-temps avec un petit avantage (12-6-). En deuxième, il a manqué deux tentatives importantes, et pourtant bien placées, qui auraient pu donner un bon bol d’air aux siens.

Par Guillaume Cyprien.