• Oyonnax se relance à Carcassonne
    Oyonnax se relance à Carcassonne
Publié le / Modifié le
Pro D2

Oyonnax se relance à Carcassonne

Au terme d'un match disputé, les joueurs d'Oyonnax ont pris le dessus sur une équipe audoise moins réaliste (13-21). Ils remportent leur troisième succès à l'extérieur et remontent sur la troisième marche du podium, à 5 points du leader neversois.

Le film du match

Face à un vent violent, les Carcassonnais affichent dès le coup d’envoi leur volonté de jouer tous les ballons. Sur la première action, Steven McMahon joue vite une pénalité et met l’USO sous pression, mais la longue séquence de pilonnage qui suit de donne rien. Les Oyonnaxiens, eux, font preuve d’un tout autre réalisme. Sur un renvoi aux 22 carcassonnais, Hansell Pune tape à suivre pour Mitchell Inman qui inscrit le premier essai de la rencontre. Malgré cela, les Audois continuent à relancer, mais les fautes de main et une valeureuse défense d’Oyonnax empêchent les occasions d’essai d’aboutir (0-7 à la mi-temps).

En deuxième période, les Carcassonnais réenclenchent la marche et reviennent au score grâce à deux pénalités. Mais les Oyomen se montrent impitoyables en marquant deux essais en trois minutes (6-21, 63ème). Les Audois sauvent l’honneur sur une interception d’Antoine Lescalmel, mais n’arrivent pas à éviter une première défaite à domicile cette saison.

Le tournant : le réalisme polaire d’Oyonnax

Si les Carcassonnais peuvent s’en vouloir de ne pas avoir tenté les pénalités qui s’offraient à eux en fin de première mi-temps, les joueurs d’Oyonnax ont quant à eux fait preuve d’un opportunisme glaçant. Ils ont d’abord ouvert le score sur leur première incursion dans le camp audois, avant de faire le dos rond pour contenir les assauts adverses. Ils ont ensuite tué le match en trois petites minutes, d’abord par Quentin Étienne sur une longue action collective, puis sur un ballon de récupération parfaitement amené à dame par Tim Giresse. S’ils perdent malheureusement leur bonus offensif à cause d’un dernier essai carcassonnais, le staff oyonnaxien peut néanmoins se satisfaire du sang froid de son équipe.

L’homme : Hansell-Pune, le catalyseur

Joueur d’Oyonnax depuis 2010, Roimata Hansell-Pune est l’un des cadres du groupe rouge et noir. Encore très en vue face à Carcassonne, il a parfaitement offert le premier essai à son compère au centre Mitchell Inman. Durant tout le reste de la partie, il a parfaitement mené son équipe, écartant le jeu quand il le fallait et avançant sur tous les contacts. Inspiré en attaque et précieux en défense, il est le joueur clé du succès des Oyomen.

Les meilleurs

Hansell-Pune, Taieb, Giresse, Inman, Debaty à Oyonnax ; McMahon, Lescalmel, Costes à Carcassonne.

Par Baptiste Pery.

midi olympique
Réagir