Bayonne en leader

Dominateurs à outrance en première période, les bayonnais ont eu du mal, par la suite, à contenir les cantalous. Avant de finir plus fort et de prendre, seuls, grâce au bonus, la place de premier (45-10).

Le résumé

En allant s’abriter, à la pause, d'une pluie battante, les bayonnais ont déjà leur bonus en poche…et également la première place du classement, et sans partage. Méthodiquement, ils prennent la mesure d’un adversaire vite résigné. Mais faut-il ajouter que Bayonne est maître du ballon, joue avec justesse compte tenu des conditions atmosphériques. Contrairement à son dernier match à domicile, face à Vannes, l’opposition étant néanmoins moindre, l’aviron prend l’initiative dès le début de la rencontre. Mettant son adversaire sous pression, il profite aussi des nombreuses fautes adverses. C’est Rouet qui ouvre le festival d’essais, après une mêlée et un service de son numéro huit, Van Lill. Les deux autres essais sont le fruit de puissance du pack bayonnais, les avants se chargeant de porter le ballon dans l’en-but, une première fois par Oulai, puis par Taufa. Mais la deuxième période réservera bien des surprises aux bayonnais.

Dès le retour des vestiaires, ils encaissent un essai, en évitent un second de justesse. Leur bonus s’envole momentanément. La fin du match est totalement à leur avantage. Ils rajoutent trois essais, encore en force par Fuster, par Saubusse qui s’échappe derrière sa mêlée, puis par Van Jaarsveld, sur une pénaltouche. L’aviron s’installe dans le fauteuil de leader. Et son public le fait savoir…

L’action

Paradoxalement, alors qu’elle était dominée, c’est l’équipe d’Aurillac qui se fera entreprenante dès le retour des vestiaires. Partis de leurs quarante mètres, les cantalous vont envoyer le ballon jusqu’à l’aile sur une attaque en première main. Tuwai va accélérer, trouver Bouyssou à l’intérieur. Nouhaillaguet, dernier servi, se jouera, en force, des deux derniers défenseurs pour aller à l’essai.

Les blessés

Duhau (acromio)

Les meilleurs

Bayonne : Taufa, Van Jaarsveld, Koster, Battut, Rouet, Tedder, Saubusse 

Aurillac : Tsutskiridze, Nouhaillaguet, Tuwai

 

Par Edmond Lataillade