• Brive s'en donne à cœur joie
    Brive s'en donne à cœur joie
Publié le / Modifié le
Pro D2

Brive s'en donne à cœur joie

Vendredi, Brive n'a pas loupé son rendez-vous à domicile en s'imposant largement contre Bourg-en-Bresse (52-14). Les Corréziens, auteur de sept essais ont obtenu leur deuxième bonus offensif de la saison, et restent bien placés dans le quatuor de tête.

Le match

Un quart d'heure. C'est le temps qu'il aura fallu au CAB pour prendre la mesure de son adversaire du soir. Des prémices s'étaient faits sentir dès la 3ème minute avec une première incursion franche d'Enzo Hervé dans les 22 violets. Thomas Laranjeira ouvrait le score à la 7è (3-0) après une faute burgienne. Indiscipliné le promu allait plier après un carton jaune attribué à Joris Fusier (17è) consécutif à un plaquage haut sur Saïd Hirèche. Dans la foulée, Vivien Devisme s'extirpait du maul formé pour marquer en force (10-0). Deux minutes plus tard, Guillaume Namy se signalait par un essai de toute beauté (lire ci-dessous), initié par Otar Giorgadze sur le renvoi (17-0). Brive, remonté, et très en jambes ne faiblissait pas. Sevanaia Galala déchirait le rideau défensif adverse après un service intérieur de Thomas Laranjeira (24-0). Sonné, asphyxié, et dépossédé du ballon, le promu s'en remettait à ses avants et à Quentin Drancourt pour reprendre un peu du poil de la bête à la 30è (24-7). Insuffisant toutefois pour calmer les initiatives corréziennes. À la 37è, sur un renversement côté gauche dans les 40 mètres de Bourg, Enzo Hervé adressait une longue passe à Thomas Laranjeira. Monté en pointe, Ioan Debrach manquait son plaquage sur l'arrière briviste qui mettait les gaz (31-7). Au retour des vestiaires, le rythme moins enlevé, voyait de nombreuses approximations. À la 58è, Brive, pas rassasié, en remettait une couche avec une récupération au sol de Peet Marais. Enzo Hervé perçait sur trente mètres avant de retrouver sur la ligne des 50 Sevanaia Galala. L'ailier fidjien se jouait de deux défenseurs et adressait une offrande avec un bras roulé pour Félix Le Bourhis (38-7). Bourg-en-Bresse, toujours autant indiscipliné se retrouvait à quatorze avec un carton jaune pour Paul Ravier à la 66è. Dans la foulée, le CAB en profitait par un essai de Luka Goginava après un ballon porté (45-7). François Bouvier allégeait un peu la note (45-14) mais Arnaud Mignardi concluait la note, salée, d'une dernière réalisation bien servi par Sam Marques (52-14).

Le fait du match : Brive, constant de la 1e à la 80e

C'était leur pêché mignon depuis le début de saison. Auteur de prestations jamais vraiment pleines jusqu'à présent à domicile, les joueurs du trio Davidson – Casadeï – Péjoine ne se sont cette fois-ci pas fait de grosse frayeur, réussissant à conserver leur bonus offensif et à produire un jeu emballant, fait d'opportunisme et d'efficacité durant 80 minutes. Comme une impression laissée, que cette équipe est en train de monter petit à petit en puissance et semble en avoir encore physiquement sous la pédale.

L'homme du match : Sevanaia Galala

L'ailier fidjien aura livré une prestation trois étoiles. Symbole de la forme étincelante de la ligne de trois-quarts briviste, il fut à son avantage aussi bein offensivement que défensivement comme en témoignent son essai à la 24è, son caviar de passe décisive à la 58è pour Félix Le Bourhis, ou encore son plaquage appuyé à la 63è. Titulaire pour la onzième fois en treize feuilles de matchs, Galala a réalisé une première moîtié de saison des plus encourageantes. Avec quatre essais, il est le meilleur marqueur d'essais du club corrézien, qui sait qu'il peut compter plus que jamais sur lui.

L'essai du match : Guillaume Namy à la 19e

Lancé par le premier essai de Vivien Devisme, la machine briviste aura frappé fort en l'espace de sept minutes. Sur le renvoi bressan, Otar Giorgadze avançait quatre fois à l'impact sur plus de quinze mètres. Le ballon était écarté pour Enzo Hervé qui retrouvait Thomas Laranjeira. Placé en leurre Félix Le Bourhis attirait les défenseurs adverses. Pris au piège, et en infériorité numérique, la ligne de trois-quarts bressanne se faisait prendre de cours par Olding qui décalait parfaitement Namy. L'ailier accélérait sur cinquante mètres pour jouer un parfait une-deux avec Vasil Lobzhanidze, qui lui rendait la pareille. Une réalisation inspirée à même de faire sourire les supporters.

Les meilleurs

À Brive : Devisme, Peet Marais, Hirèche, Giorgadze, Lobzhanidze, Hervé, Olding, Le Bourhis, Galala, Laranjeira.

À Bourg-en-Bresse : Drancourt, Lyon.

Par Enzo Diaz

 

midi olympique
Réagir