• Premier faux pas à Chanzy pour Soyaux-Angoulême
    Premier faux pas à Chanzy pour Soyaux-Angoulême
Publié le / Modifié le
XV de France

Premier faux pas à Chanzy pour Soyaux-Angoulême

Au terme d’un match plus que moyen, mais les conditions climatiques n’ont pas facilité la tâche des acteurs, Massy accroche les Angoumoisins (8-8).

Le résumé

Match compliqué pour les joueurs dans des conditions climatiques détestables. Sur un terrain détrempé avec un ballon aussi glissant qu’une savonnette, difficile pour les trente acteurs de produire du jeu. Pourtant les charentais prenaient le dessus grâce à un gros travail de sape des avants. Et ils étaient récompensés. Après cinq minutes de pilonnage dans les vingt-deux mètres Massicois, le ballon parvenait à Mau qui aplatissait en coin. Lafitte ne réussissait pas la difficile transformation (5-0, 24e). Et à partir de ce moment, les franciliens ne sont plus venus dans le camp angoumoisin. La domination territoriale charentaise était continue et ils se procuraient plusieurs occasions essais hélas pas concrétisées à cause de fautes de mains. Mais dans ces conditions, pas évident de tenir le ballon. Et pourtant sur un ultime rush, ils obtenaient une pénalité dans les vingt-deux mètres que Lafitte réussissait (8-0, 40e+2).

Mais les Charentais n’entamaient pas la seconde période comme ils avaient terminé la première. Ils laissaient les Massicois prendre le jeu à leur compte et sur un ballon cafouillé, Sella, à l’affût, aplatissait. Graaff manquait la transformation (8-5, 47e). Et les banlieusards parisiens profitaient des largesses des partenaires de Coletta. Revigorés par leur essai, ils continuaient à attaquer. Et sur un nouveau temps fort, ils poussaient les charentais à la faute. La pénalité accordée dans les vingt-deux mètres permettait à Graaff d’égaliser (8-8, 71e).

On en restait là à l’issue d’un petit match qui ne restera pas dans les annales. Les Massicois ont eu le mérite de ne pas abdiquer et sont les premiers cette année à accrocher les charentais à domicile. Malgré tout le SAXV reste invaincu sur ses terres.

L’action du match

C’est l’essai des charentais. Après avoir campé pendant cinq minutes dans les vingt-deux mètres massicois, et obtenu plusieurs mêlées le ballon sortait et arrivait sur l’aile dans les mains de Mau qui aplatissait.

Le fait du match

Les conditions atmosphériques détestables qui n’ont pas permis aux joueurs de développer du jeu. Sur une pelouse hyper grasse et un ballon quasi insaisissable on a plus assisté à une partie de ping-pong qu’à un véritable match de rugby.

Les meilleurs

Au SAXV : Coletta, Mau, Boundjema, Lescure, Roger, Sclavi A Massy : Graaff, Bordes, Lorée, Sella, Dumas, Chauveau.

Par Jean-François Chrétien

midi olympique
Réagir