Willemse appelé, cinq nouveaux dans la liste

XV DE FRANCE - Jacques Brunel dévoilait ce mercredi la liste des 31 joueurs appelés à préparer le prochain Tournoi des 6 Nations. Avec cinq nouveautés : Willemse (Montpellier), Alldritt (La Rochelle), Ntamack (Toulouse), Ramos (Toulouse) et Aldegheri (Toulouse) sont convoqués pour la première fois.

Le groupe 

Avants (17) – Poirot (Bordeaux-Bègles), Priso (La Rochelle), Guirado (Toulon), Bourgarit (La Rochelle), Marchand (Toulouse), Atonio (La Rochelle), Bamba (Brive), Aldegheri (Toulouse) ; Lambey (Lyon), Vahaamahina (Clermont), Leroux (Racing 92), Willemse (Monpellier) ; Iturria (Clermont), Lauret (Racing 92), Y. Camara (Montpellier), Alldritt (La Rochelle), Picamoles (Montpellier).

Arrières (14) - Parra (Clermont), Dupont (Toulouse), Serin (Bordeaux-Bègles), Lopez (Clermont), Belleau (Toulon) ; Fofana (Clermont), Bastareaud (Toulon), Doumayrou (La Rochelle), Ntamack (Toulouse) ; Fickou (Paris), Huget (Toulouse), Penaud (Clermont) ; Médard (Toulouse), Ramos (Toulouse)

A 23 jours de la première rencontre du XV de France dans le Tounoi des VI nations 2019 (France-Galles au Stade de France, le 1er février à 21h), on y voit un peu plus clair. Ce mercredi à Massy, en marge d'une opération promotionnelle de la FFR pour son programme #bienjoué, le sélectionneur Jacques Brunel a levé le voile sur le nom des 31 joueurs qui prépareront l'échéance, à compter du 21 janvier. En voici les enseignements.

Première convocation pour Willemse, Alldritt, Ntamack, Ramos et Aldegheri

Bien sûr, le nom de Willemse tient la tête d'affiche. Pressenti en novembre, avant un veto de dernière minute du président Bernard Laporte qui exigeait finalement que le joueur dispose de son passeport, le Sud-africain Paul Willemse a depuis obtenu la nationalité française et recevra ses documents le 14 janvier prochain. Dès lors, plus aucun élément administratif ne faisait obstacle à sa sélection. En quête de puissance pour son paquet d'avants, Jacques Brunel et ses adjoints ont donc franchi le pas. Chose unique, il pourrait former un atellage 100 % Sud-Af' en Bleu avec Bernard Leroux.

En même temps que le deuxième ligne de Montpellier, ils sont quatre à honorer leur première convocation. C'est une suite logique pour Romain Ntamack, inscrit sur les listes XV de France par Guy Novès, alors sélectionneur, dès l'été 2017 et auteur d'un superbe début de saison à Toulouse après son titre de champion du monde junior en juin dernier.

C'est plus surprenant pour Grégory Alldritt. Pas au regard de ses performances actuelles, tant le 3e ligne rochelais séduit depuis le début de la saison. Mais son parcours vers le plus haut niveau n'est pas banal, lui qui évoluait en Fédérale 1 il y a encore 2 ans.

Thomas Ramos, comme Ntamack, est récompensé de son très bon début de saison pour se faire une première place dans un groupe France, profitant aussi de la dernière blessure de Benjamin Fall. Enfin, son partenaire de club Dorian Aldegheri profite du faible réservoir à droite et des blessures actuelles (Slimani et Gomes Sa) pour se faire une place dans cette liste. Déjà présent sur la liste Développement et suivi par l'encadrement tricolore, il aura la chance de se montrer. A lui de la saisir.

22 joueurs étaient déjà utilisés ces derniers mois

Jacques Brunel n'a de cesse de mettre en avant son souhait de continuité. Il le concrétise avec 22 joueurs qui étaient déjà là pour les test-matchs de novembre. Parmi les nouveautés, Bernard Leroux, Uini Atonio, Pierre Bourgarit et Yacouba Camara sont des retours de blessure. D'autres profitent de forfaits de leurs concurrents au poste. Les seules nouveautés dictées par un choix sportif semblent finalement se compter au nombre de quatre : Willemse, Alldritt, Ntamack et Ramos.

Clermont et Toulouse, clubs les plus représentés

Suivant la logique de la forme du moment, Clermont et Toulouse, respectivement premier et deuxième du Top 14, sont les clubs les plus représentés dans la liste livrée par le sélectionneur (6 joueurs pour Clermont, 7 pour Toulouse). Ils sont, aussi, les clubs qui pratiquent le rugby le plus plaisant de France depuis le début de la saison. Entre les lignes, on peut y trouver l'espoir d'un XV de France qui renoue avec un rugby tourné vers l'offensive.

 

 

Réactions

Commentaires

Sekou Macalou Les plus : le troisième-ligne aile du Stade Français empile les feuilles de match (14 titularisations en 14 journées de Championnat) et enchaîne les bonnes prestations. Il est en tête des statistiques sur les ballons gagnés (17), les touches volées (11) et les plaquages (176) en Top 14. Ajoutez-y sa vitesse et vous obtenez des qualités athlétiques rares dans le réservoir français. Alors trica

C'est complètement inconscient de faire jouer ces jeunes il faudrait attendre encore un peu pour qu'ils prennent déjà bien leurs marques au niveau du top 14 pas les faire blesser comme Dupont qui est resté presque une année sans jouer mais pour le moment je pense que c'est surtout pour lui qu'il fait venir ces garçons pour essayer d('avoir un résultat au tournoi il ferait mieux de penser a la coupe du monde avec des gars au top .