• La Bretagne, ça vous gagne !
    La Bretagne, ça vous gagne !
Publié le / Modifié le
Pro D2

La Bretagne, ça vous gagne !

Magnifiques Bretons qui font tomber Sapiac et qui peuvent toujours croire en leur qualification !

La match :

 

Quelle progression en un an ! Le spectre du match de la saison passée, au cours duquel les Vannetais avaient encaissé le score le plus lourd de l'exercice, 73 à 0, est bien loin. Aux oubliettes, même ! Les Bretons ont lavé l'affront de la plus belle des manières, en faisant tomber Sapiac au terme d'un match bien maîtrisé, et saupoudré du peu de réussite nécessaire pour qu'il bascule dans la bonne escarcelle. Chaque équipe a eu sa période au cours de cette rencontre. Les Vannetais ont bien réussi la première, et Montauban était tout heureux de tourner à 12 à 10 en faveur des Bretons, tant les hommes de Jean-Noël Spitzer ont dominé et eu des occasions pour creuser le score. Christopher Hilsenbeck a oublié huit points en route au pied et on pensait alors que Montauban allait pouvoir croquer sa proie qui était à portée de fusil. Le scénario prévisible s'engagea bien en deuxième période, les Tarn-et-Garonnais prenant le score et récitant leur rugby. Sauf que voilà ; Vannes a progressé, ne s'est jamais affolé et a fini par remporter ce match grâce à un essai du troisième ligne centre Kamikamica. À la faveur de ce beau succès, les Bretons peuvent plus que jamais croire en leur qualification tandis que Montauban, qui espérait valider mathématiquement son maintien, va être obligé de ferrailler encore !

 

 

 

Le tournant :

 

Les huits points oubliés en route par l'ouvreur Christopher Hilsenbeck pèsent lourd dans la balance au final. L'ouvreur vannetais a cruellement manqué de précision et a empêché son équipe de tuer le match, surtout en première période. Dommage.

 

 

 

L'essai :

 

Magnifiques Vannetais ! On joue la cinquième minute et sur leur première possession, les Bretons construisent une action à plusieurs temps de jeu qui envoie le troisième lihne Hugh Chalmers, esseulé sur une aile, marquer en coin après plusieurs percées, du centre Vulivuli notamment. Quelle entame des Bretons !

 

 

 

L'homme :

 

« Pellow » Van der Westhuisen. Ce joueur est énorme. Au four et au moulin dans le jeu courant, il se démultiplie pour apporter des solutions dans les phases offensives.

 

 

 

Les meilleurs :

 

à Vannes, Chalmers, Vulivuli, Kamikamica, Popelin ; à Montauban, Van der Westhuisen

 

Par David Bourniquel

Réagir