• Carcassonne euphorique
    Carcassonne euphorique
Publié le / Modifié le
Pro D2

Carcassonne euphorique

Grâce à une première période parfaitement maîtrisée, Carcassonne a obtenu sa treizième victoire. Bourg fait une bien mauvaise affaire.

Le match :

Il y avait dans cette rencontre, un parfum de match éliminatoire. Carcassonne se devait de l’emporter afin de s’assurer une place dans le milieu de tableau, Bourg était dans une obligation de résultat afin de conforter sa quatorzième place synonyme de maintien. Après un long round d’observation c’est le visiteur de la Bresse qui a inauguré le tableau d’affichage par l’excellent buteur Viard (3-0). Une avance vite gommée par le pack carcassonnais qui a bonifié un pénaltouche (5-3) et ce face au vent. Mis en confiance par cette première réalisation, les Audois ont doublé la mise dans la foulée par le flanker Doumenc concluant une belle phase offensive au pied des poteaux. Devenus euphoriques, les Carcassonnais ont enfoncé le clou par Gilles Bosch transperçant une défense bressane bien passive. Avec un score très flatteur à la demie- heure de jeu (19-3), Carcassonne avait fait un grand pas vers la victoire. Victoire qui a pris un peu plus d’épaisseur lorsque Louis Marrou a franchi pour la quatrième fois de la soirée l’en-but adverse. Avec un déficit de vingt-trois unités (3-26) à la pause, Bourg avait hérité du fauteuil de relégable d’autant que Colomiers, son plus sérieux rival était en tête face à Massy.

Bourg se rebiffe :

Mis sous pression en première période, Bourg a proposé un jeu un peu plus ambitieux à la reprise. Les efforts bressans ont été récompensés par une réalisation de Paul Ravier entretenant un tantinet l’espoir (26-10). A l’heure de jeu, Carcassonne a remis la main sur le débat et enfoncé un peu plus le clou par son ailier Tom Brady. A ce moment là de la partie, le sort de la rencontre était scellé. Carcassonne savourait sa treizième victoire officielle. Pour Bourg, la soirée était bien morose. La fin de championnat s’annonce difficile. La lutte à distance pour le maintien avec Colomiers est maintenant lancée.

Le tournant :

Alors que Carcassonne menait (12-3) à la 22ème minute, Gilles Bosch s’arrache, accélère et finit sa course dans l’en-but. Le score passe à (19-3). Bourg est alors Ko debout.

L’homme du match :

Le centre, Louis Marrou, en défense, il a été un véritable poisson pour son vis-à-vis. A plusieurs reprises, il a coupé le rideau défensif de la Bresse.

 

 

Par Didier Navarre

Anonyme
Voir les commentaires
Réagir