• La FFR condamnée à verser 1 million d’euros à Novès
    La FFR condamnée à verser 1 million d’euros à Novès
Publié le / Modifié le

La FFR condamnée à verser 1 million d’euros à Novès

XV DE FRANCE - Ce lundi à Toulouse, le conseil des Prud’hommes a rendu son verdict sur le procès qui opposait Guy Novès à la FFR. Déboûtée sur la faute grave et sur la demande de requalification de contrat de l'ancien sélectionneur de CDD en CDI, cette dernière est condamnée à verser 1 million d’euros à l'ancien sélectionneur du XV de France.  

Guy Novès réclamait 2,9 millions d'euros. Il a finalement été débouté de 1.4 million d'euros par rapport à sa demande concernant les heures supplémentaires. La FFR, quant à elle, a été condamnée à verser 1 008 000 €. Cette dernière a été déboutée dans sa demande de requalification du CDD en CDI.

Elle devra néanmoins verser la somme de 720 000 € à l’ancien sélectionneur de l’équipe de France à titre de dommages et intérêts pour rupture abusive et anticipée du CDD, sans faute grave. Ensuite, 90 000 € de dommages et intérêts pour atteinte à la notoriété de Guy Novès. Enfin, 60.000 € concernant les circonstances vexatoires de la rupture du contrat de travail ainsi que 30 000 € pour le préjudice moral. Enfin, elle devra également payer 108 000 € au Toulousain concernant des congés payés ainsi qu’à la privatisation du droit à bénéficier de certains jours de repos.

A la sortie du conseil des Prud'hommes, Guy Novès déclarait être "satisfait" car la "faute grave n'y est pas". "Je ne sais pas si c'est suffisant pour réparer tout ce que j'ai subi ces derniers mois mais c'est un soulagement" déclarait l'ancien sélectionneur devant la presse. Une décision qui lui permet  "de relever la tête et de regarder bien droit". Guy Novès a désormais un mois pour faire appel.

Anonyme
Réagir