• Mont-de-Marsan, sauvé par le gong !
    Mont-de-Marsan, sauvé par le gong !
Publié le / Modifié le
Compétitions

Mont-de-Marsan, sauvé par le gong !

Les Landais ont remporté difficilement leur deuxième succès à l'extérieur de la saison. Leur comportement interpelle.

Le match

On pensait Mont-de-Marsan bien installé dans sa partie. Menant 19-0 au bout de trente minutes de jeu, les Landais imposaient leur rythme sans avoir à trop forcer leur talent. Ils avaient déjà le bonus offensif et Massy n’ayant plus rien à défendre, le chemin vers le succès semblait tout racé. Tout est parti en vrille en deuxième mi-temps. Le sursaut francilien conjuguée à la baisse de régime des hommes de Laussucq et Auradou, ont complètement modifié la donne et révélé le manque de caractère de cette équipe montoise. En fin de partie, alors qu’elle bénéficiait d’une supériorité numérique, elle a encaissé un essai qui a ramené les Massicois à neuf longueurs (19-28). Quelles minutes après, les Massicois récoltaient un deuxième carton jaune. Et pourtant, ce sont eux encore, à treize contre quinze, qui se sont montrés les plus dangereux. Quelques instants plus tard, à quatorze contre quatorze, ils passaient encore la ligne (24-28), et s’offraient une balle de match sur la sirène. Pénalité pour eux sur la réception du renvoi, touche, maul, nouvelle pénalité, et nouvelle touche, à cinq mètres de la ligne d’en but montoise cette fois-ci : le banc montois n’en revenait pas de ce retournement de situation. Le soulagement est venu d’une vilaine faute en touche non sanctionnée par monsieur Carillo, le bras du sauteur massicois pris dans une tenaille ne pouvant pas se saisir du ballon. Fin du match, et grosse frayeur pour Mont-de-Marsan, qui reste qualifiable malgré cette prestation très moyenne.

L'action du match

Il a eu lieu à la 19ème minute. Le deuxième essai montois inscrit par le centre Jens Torfs (19ème) a semblé attaché d’un en avant sur la dernière passe de Timoci Matanavou. Ce essai a donné une direction au match, en donnant quatorze points d’avance aux Montois (0-14). Quel aurait été son Issue s’il n’avait pas été accordé ? 

L’essai du match

Il a été inscrit par Massy en première mi-temps par l’ailier remplaçant Atunaisa Manu (34ème), rapidement rentré en cours de match pour suppléer Maëlan Rabbut gravement touché au genou.  Alors que les Montois menaient déjà par 19 à 0 et trois essais à rien, les Franciliens ont sorti de leur poche une belle combinaison en première main derrière une mêlée fermée. Le demi d’ouverture Mathieu Lorée, de feintes de corps en feinte de passe, a figé la défense landaise, avant de donner à son extérieur à son ailier Atunaisa Manu, qui s’est engouffré dans un intervalle ouvert. Parti de la ligne des vingt deux mètres, il n’a pas été rattrapé. Simple et limpide.

L’homme du match

Le jeune ailier fidjien Wame Naituvi (22 ans) honorait sa quatrième titularisation de la saison avec Mont-de-Marsan. Il a montré quelques lacunes techniques. Il a montré aussi quel pouvait être son potentiel une fois lancé dans la ligne. Il a inscrit un essai dés la 3ème minute de jeu sur une combinaison anodine en première man dernière une touche. Servi derrière son centre à quarante mètres de la ligne massicoise, son accélération a littéralement déposé tous les défenseurs franciliens. Juste avant la mi-temps, il a manqué de récidiver sur une passe au cordeau magnifique de son ouvreur Steven Shingler. Mais il a été poussé en touche avant de pouvoir aplatir. A revoir rapidement.

Guillaume Cyprien

midi olympique
Réagir