Pro D2

Grenoble : changement de gouvernance

Le président du Directoire du FCG Michel Martinez a quitté ses fonctions jeudi soir tandis que celui du Conseil de surveillance Éric Pilaud en fera de même d’ici une quinzaine de jours, les deux...

Michel Martinez, ci-dessus, a quitté ses fonctions de président du Directoire de Grenoble et a été remplacé par Nicolas Cuynat.

Montauban : Le mérite d’y croire

(16-18) Malgré l’adversité, la stratégie mise en place par l’USM a parfaitement fonctionné, crucifiant Aurillac après la sirène.

Pro D2 - Maxime MATHY (Montauban).

Nevers - «Braque Friday»

Grâce à une pénalité dans les arrêts de jeu, les Neversois arrachent à Béziers une victoire qui les replace dans la course aux phases finales.

Les Neversois de Léonard Paris, prêté par le Racing 92, se rapprochent sérieusement de la première partie de tableau. Photo Fabien Belloli

Nevers remporte la guerre de tranchées

Le match Plus nerveux que le débit de la Loire roulant à quelques encablures du Pré-Fleuri, plus tendu qu’une panse de charolais de concours, le match Nevers-Béziers a tenu ses promesses de...

Pro D2 - Zack Henry (Nevers)
Entretiens

Porical : « Se lâcher pour retrouver du plaisir »

Entretiens. Jérôme Porical, arrière de Béziers, livre son ressenti depuis les nombreuses blessures qu'il a connu et sur la défaite contre Mont-de-Marsan le week-end dernier.

Jérôme Porical (Béziers)

Nevers : terrasser enfin la bête noire

Remise en confiance par ses trois victoires en quatre matchs, l’Uson s’interdit tout relâchement avec la réception de Béziers, qu’elle n’a jamais battue depuis son accession en Pro D2.

Pour ce match en retard de la cinquième journée, les Neversois de Jason Fraser, après trois succès sur quatre rencontres, veulent vaincre leur bête noire, Béziers, qu’ils n’ont jamais gagné depuis qu’ils sont en Pro D2.

Oyonnax inarrêtable

(10-19) Sur la pelouse de Soyaux-Angoulême, l'USO a signé un sixième succès consécutif. Sur le terrain du quatrième, les Oyomen n’ont jamais tremblé et confortent leur place sur le podium.

Dug Codjo et Pedro Bettencourt (Oyonnax)

Les Columérins emportés par la fougue

(45-11) Accrochés pendant 35 minutes, les Haut-Garonnais auront lancé leur match après un ballon porté incroyable de plus de quarante mètres, symbole d’un rugby qui gagne en cohésion.

Beka Sheklashvili s’est montré à son avantage dans la ligne ballon en mains. Le pilier géorgien est notamment décisif sur l’essai de Manukula qui lance les Columérins vers la victoire.

Biarritz : la réponse de Ximun

(19-12) Très peu utilisé, Ximun Lucu, l’arrière du BO connaissait sa première titularisation de la saison à domicile. Pendant 80 minutes, il a montré qu’il était un sérieux candidat au poste.

Ximun Lucu a été très propre dans tout ce qu’il a accompli. Il rebat les cartes au poste d’arrière du BO. Photo PhotoBernard

Retour à la maison pour Guiry

Après avoir joué pendant quatre ans à Biarritz, Bertrand Guiry, troisième ligne aile de Provence Rugby, retrouvait la pelouse d’Aguilera.

Bertrand Guiry maintenant joueur de Provence Rugby a retrouvé son ancien club, le BO

Mont-de-Marsan sur la voie du renouveau

(30-10) Grâce à un mélange parfaitement dosé entre jeunesse et expérience, le Stade Montois a confirmé face à Béziers ses bonnes dispositions actuelles.

Jens Torfs (Mont-de-Marsan)

Grenoble : fatale indiscipline

Privé de ballons et trop sanctionné, le FCG s’est tiré une balle dans le pied à Aimé-Giral.

Perpignan : Mêlée retrouvée

(20-13) Ultra-dominateurs durant le premier acte, les Catalans ont manqué de réalisme avant de trouver la solution grâce à leur mêlée, un secteur en souffrance depuis le début de la saison.

Enzo Forletta et le paquet d’avants catalans sont parvenus à renverser la pression dans cette rencontre de haute volée face aux Grenoblois . Photo Michel Clementz