Horizons

L'édito : un amour de Bayonne
Edito

L'édito : un amour de Bayonne

Edito. L'édito du lundi par Léo Faure... Jusqu’au bout, la saison bayonnaise n’aura donc ressemblé à aucune autre, posant un crochet à gauche quand on l’attendait à droite, un contre-pied comme un croche-patte à la logique....

Edito

L'édito : corne d’abondance

Edito. L'édito du vendredi par Emmanuel Massicard... Faites donc une pause. Posez-vous à nos côtés si vous voulez et retournez-vous quelques instants. Soufflez un bon coup avant l’emballement de ce drôle...

L'édito : corne d’abondance
Edito

La Rochelle : un triomphe pour l’histoire

Edito. L'édito du lundi par Emmanuel Massicard... L’air de rien, à Marseille le temps d’un week-end de liesse, le rugby a merveilleusement tourné un chapitre de son histoire avec la Coupe d’Europe qui...

Champions Cup - La Rochelle : un triomphe pour l’histoire
Champions Cup

Gardent (préparateur physique de la Rochelle) : « Je peux vous dire qu’on va performer »

Champions Cup. Au club depuis 2019, l’ancien sportif de haut niveau (football américain, bobsleigh, rugby à XIII) joue un rôle majeur dans l’impression de toute-puissance dégagée par les Rochelais. Ses datas du...

Philippe Gardent, préparateur physique de La Rochelle.
Sur le même sujet :
Champions Cup

Gibson-Park, ceci n’est plus une doublure !

Champions Cup. Le Neo-Zélandais d’origine vit une ascension extraordinaire depuis un an et demi. Dire qu’il était arrivé en Europe avec une étiquette de second coupeau.

Jamison GIBSON-PARK - Demi de mêlée du Leinster.
Sur le même sujet :
Edito

L'édito : déjà, dans l’Histoire

Edito. Les Rochelais vont détester. Et leur manager en tête, Ronan O’Gara, qui abhorre la défaite et plus encore cette idée qu’elle pourrait être acceptable, compréhensible, presque respectable dès lors...

Bourgarit plaqué par Ronan Kelleher lors de la demi-finale en 2021
Champions Cup

La Rochelle : Matthias Haddad, le petit prince

Champions Cup. Le probable forfait de Victor Vito ouvre la porte, en troisième ligne, à l’épatant Matthias Haddad, 21 ans. En même pas deux mois, l’enfant du club à la caravelle a pris une épaisseur folle. Celle...

Le troisième ligne Matthias Haddad, que l’on promettait au plus haut niveau à l’époque de la Coupe du monde moins de 20 ans en 2019, est en train de répondre aux attentes qui l’entourent. Photo Icon Sport
Edito

L'édito : l’esprit et la règle

Edito. L'édito du Lundi par Emmanuel Massicard... Nous aurions aimé vous parler ici de la belle série toulonnaise, du retour au premier plan de Jalibert, du réveil de l’UBB, du sursaut toulousain, de la...

L'édito : l’esprit et la règle.