Secrets de vestiaire

Sur le même sujet :
Codorniou : « Tu sors tu vestiaire tu te sens fort, tu ne sens plus la douleur »
Codorniou : « Tu sors du vestiaire tu te sens fort, tu ne sens plus la douleur »
C. Labit : « J'ai connu des entraîneurs exceptionnels : Novès, Laporte... »
C. Labit : « J'ai connu des entraîneurs exceptionnels : Novès, Laporte... »
Imbernon : « Le plus fort, c'était Jacques Fouroux, c'était un monsieur »
Imbernon : « Le plus fort, c'était Jacques Fouroux, c'était un monsieur »
Les chefs cuistots : "Le rugby nous a appris à manager"
Les chefs cuistots : "Le rugby nous a appris à manager"
Lièvremont : « Les coups de tronches, ce n'était pas mon truc » (1/2)
Lièvremont : « Les coups de tronches, ce n'était pas mon truc »
Thomas Lombard :
Thomas Lombard : « Le rugby doit rester ouvert »
Guazzini : « On était fou au Stade français »
Guazzini : « On était fou au Stade français »
Broncan : « Les équipes qui gagnent sont celles qui s'aiment le plus »
Broncan : « Les équipes qui gagnent sont celles qui s'aiment le plus »
Patrick Arlettaz, se livre.
Arlettaz : « Le vestiaire qui m'a le plus marqué c'est à Mayol. L'atmosphère, tout ! »
Codorniou : « Tu sors tu vestiaire tu te sens fort, tu ne sens plus la douleur »

Codorniou : « Tu sors du vestiaire tu te sens fort, tu ne sens plus la douleur »

Didier Codorniou centre emblématique passé par Narbonne, Toulouse et Villefranche de Lauragais a la particularité d'avoir su s'adapter d'un vestiaire brutal, à Narbonne, à quelque chose de beaucoup plus serein et posé...

Sur le même sujet
C. Labit : « J'ai connu des entraîneurs exceptionnels : Novès, Laporte... »

C. Labit : « J'ai connu des entraîneurs exceptionnels : Novès, Laporte... »

  Christian Labit actuellement manager de Carcassonne a connu bien des histoires dans les vestiaires. Du XIII puis au XV, dans un Sud-Est rugueux, avant Toulouse, puis l'Angleterre. Il raconte ceux qui l'ont inspiré...

Sur le même sujet
Imbernon : « Le plus fort, c'était Jacques Fouroux, c'était un monsieur »

Imbernon : « Le plus fort, c'était Jacques Fouroux, c'était un monsieur »

Jean-François Imbernon, illustre seconde ligne des années 70 de l'USAP, dévoile ses Secrets de vestiaire. Ses grands moments aux côtés de Jacques Fouroux, ou Michel Palmié. Des moments de motivations intenses parfois...

Sur le même sujet
Les chefs cuistots : "Le rugby nous a appris à manager"

Les chefs cuistots : "Le rugby nous a appris à manager"

  Retrouvez l'épisode intégral des Secrets de vestiaire des chefs cuisiniers. 7 chefs ayant pratiqué le rugby reviennent sur leur expériences et souvenirs, mais également sur comment le rugby les a forgé jusqu'en...

Sur le même sujet
Seconde partie des Secrets de vestiaire de Marc Lièvremont.

Lièvremont : "Je me sentais très Catalan"

Voici la seconde partie des Secrets de vestiaire de Marc Lièvremont. Il nous raconte ses débuts, les discours du chevalier catalan et les engagements en touche suivis des mêlées relevées qu'il n’appréciait pas beaucoup.

Sur le même sujet