• Beauvais
    Beauvais
  • Nuits
    Nuits
Publié le / Modifié le
Fédérale 2

Beauvais - Nuits-Saint-Georges : comme on se retrouve...

C'est l'heure des retrouvailles entre Beauvais et Nuits-Saint-Georges. Les deux équipes s’étaient affrontées la saison dernière à ce même niveau des phases finales. Et c’est Beauvais qui l’avait emporté. C’est Beauvais qui l’avait emporté, mais la configuration de l’opposition était inversée. Beauvais avait fini deuxième de sa poule, le premier match s’était déroulé à Nuits-Saint-Georges...

A l'époque, surtout, l'équipe de Nuits-Saint-Georges ne présentait pas dans ses rangs autant de joueurs expérimentés. Les arrivées à l’intersaison de l’ouvreur Romain Lombard, du deuxième ligne Guillaume Baude, ou du jeune ailier international à VII Alexandre Gracbling, ont donné à cette équipe composée pour moitié de la jeunesse locale, une assise de jeu plus évidente. Elle aurait fini à la première place de son groupe sans la liquidation de Strasbourg, ou sans les deux points de "bonification administrative" non reçus pour un retard d’envoi de dossier. "Nous n’avons pas d’ambitions réelles, assure modestement le manager Bruno Clavelier. On aimerait juste passer ce tour, car l’équipe le mérite." Elle devra passer sur le corps de Beauvais pour cela, un prétendant à la montée en Fédérale 1 très déclaré celui-là, mais qui bien souvent, s’est pris les pieds dans le tapis lors de la phase préliminaire. "Nous n’avons pas fait de très bons matchs, admet l’entraîneur des trois-quarts Jean-Pierre Lalloz. Mais il y a de l’énergie à revendre dans cette équipe. Je pense que le début des phases finales sera le déclic pour que tout se mette en place." Beauvais jouera sans son talonneur Thébaut. À Nuits-Saint-Georges aussi, comme depuis longtemps, les deux préposés à ce poste manqueront. G. C.

Midi Olympique
Voir les commentaires
Réagir