• Le jeune Mathieu Jussaume a été à la hauteur de sa réputation et a permis au TO de remporter une victoire importante. Photo Valentine Chapuis
    Le jeune Mathieu Jussaume a été à la hauteur de sa réputation et a permis au TO de remporter une victoire importante. Photo Valentine Chapuis
Publié le / Modifié le
Rugby à XIII

Toulouse a eu chaud

Championship Après avoir pris le meilleur sur Halifax (54-6) lundi dernier, toulouse a puisé dans ses réserves pour venir à bout d’une excellente équipe de York samedi (30-26). Le TO s’est imposé dans la souffrance mais conserve sa deuxième place au classement.

La dernière fois que York était descendu à Toulouse, c’était le 23 septembre 2016 pour disputer une demi-finale d’accession en Championship. Le club du Yorkshire était alors en grosse souffrance financière et sportive et avait frôlé ensuite d’un cheveu le dépôt bilan et la mise en liquidation judiciaire. à l’occasion de cette mémorable demi-finale, les Yorkmen n’avaient pu cocher sur la feuille de match plus de... douze joueurs ! Dans ce bras de fer très inégal, le TO s’était logiquement imposé (62-12). Trois ans après, York s’est refait une santé sportive et financière. Le club a été sacré champion de League One la saison écoulée et occupe la quatrième place du classement. Samedi, les Anglais sont venus à Blagnac avec la ferme intention d’empocher la victoire. Un projet qui a failli se concrétiser. à moins de treize minutes du terme, une réalisation du puissant Sam Scott, transformée par "Mat" Marsh, offrait la faveur du tableau d’affichage aux visiteurs (26-24). Dans ce bras de fer plus que passionnant, c’est le Toulousain Anthony Marion qui a eu le dernier mot. En force, il a conclu victorieusement derrière la ligne, offrant à sa formation sa neuvième victoire officielle et place de dauphin au classement.

Quelques minutes après l’ultime coup de sifflet du directeur de jeu anglais, Marcus Griffiths, la déception dominait dans le camp de York. James Ford, l’emblématique entraîneur anglais, estimait que ce n’était pas la meilleure équipe qui l’avait emporté. "Nous perdons un match que nous pouvions gagner. Au regard de la rencontre, je ne peux que féliciter mes joueurs. Je suis fier de leur prestation mais déçu de l’issue du match. Je pense que ce match bascule sur une erreur d’arbitrage. à la 76e minute, Connor Robinson, notre demi de mêlée, délivre un coup de pied dans l’en-but pour notre arrière Matthew Marsh. Il est au coude à coude avec Mark Kheirallah et nous pensons tous que "Mat" a aplati. Si cet essai vient à être accordé, nous repartons avec la victoire. S’imposer à Toulouse n’est pas une petite performance. Bravo à cette équipe qui possède deux joueurs de grande classe : Mark Kheirallah et Jono Ford. Encore une fois, ils ont été décisifs pour leur équipe."

"Deux points importants"

Dans les rangs haut-garonnais, on a vu de très près le boulet de la défaite. Seulement, le manager Sylvain Houlès préférait nuancer : "Par rapport au match de Halifax, où nous nous sommes imposés dans la facilité (56-4), l’opposition face à York a été différente. Nous avons rencontré une équipe-type anglaise. Une formation pragmatique, bien en place défensivement et forte près de la ligne de but. York nous a posé des problèmes mais je retiens principalement la victoire. Cet après-midi, nous avons pris deux points importants qui pourront avoir leur importance à la fin. Notre victoire a été contestée mais avant le match, nous avons dû composer avec le forfait d’Illias Bergal, affaibli par une gastro. Le matin du match, il a fallu réorganiser la ligne d’attaque. Dans la difficulté, je félicite mes joueurs pour avoir trouvé les bonnes solutions afin de décrocher une victoire plus qu’importante."

Toulouse a eu chaud. Samedi, il aura de nouveau des sueurs froides à Dewsbury. Car traditionnellement, les déplacements au Tetley Stadium ne sont pas de tout repos.

Midi Olympique
Voir les commentaires
Réagir