• Le FCCT en violet, l'emporte sur le terrain du FCV
    Le FCCT en violet, l'emporte sur le terrain du FCV Dylan Munoz - Dylan Munoz
Publié le / Modifié le
Amateurs

Un match à la une : Le FCTT refroidit Villefranche

C'était un vrai match de phase finale. Un match rugueux, âpre. Parfois étouffant. Au bout du compte, les hommes de Nicolas Hallinger et Claude Guiraud n’ont pas réussi à faire la différence sur leur terrain face à de solides toulousains du FCTT. Cette défaite 12-27 compromet grandement les chances de qualification avant le match retour.  
 
 

Le match n’avait pas commencé que la pluie avait déjà annoncé la couleur. Les grandes envolées ne seront pas de la partie et les trois quarts devront regarder leurs avants lutter pour gagner la bataille des rucks. Le froid et la pluie entamaient cette valse vertueuse qui poussait les corps froids de supporteurs à se blottir les uns contre les autres pour se donner quelque chaleur. Au milieu de cette foule silencieuse dans les tribunes, tentait de se faire une place la fanfare prévue pour l’occasion. C’était peine perdue, ils joueront de leurs instruments toute la rencontre sous le petit chapiteau de la buvette. La rencontre se lance sous des trombes d’eau. 

Un essai dès la première minute 

À entendre les discutions entre supporteurs il n’y a pas de favoris entre le FCV qui a fini quatrième de sa poule et le FCTT qui a terminé premier de la sienne. Yannick Idrac, entraineur du Football Club TOAC TOEC dira même à la fin du match, « on les craignait ».

Les avants sont massifs de chaque côté, même si la dimension physique semble tourner du côté des hommes de Yannick. 

Pourtant le premier essai sera à l’origine d’un dégagement loupé d’un trois quarts Villefranchois dès le coup d’envoi. L’ailier adverse réussi à suivre le ballon, mettre un premier coup de pied dedans pour l’emmener dans l’en-but pour l’aplatir. On joue la première minute et les locaux ne feront que courir après le score toute la partie. 

Les tentatives pour jouer un ballon trop glissant sont restées stériles. Les fautes de mains des deux côtés vont rythmer un match où les impacts ont été rudes. Le très puissant Anthony Pradalie, n’a pas compté ses efforts pour aider Villefranche de Lauragais à se remettre dans le droit chemin. Les arrières rouges et blancs tenteront d’envoyer du jeu, mais la défense va plier sans rompre. 

Le travail des avants va terminer l'enterrer les espoirs des Villefranchois. Deux inscrits par l’intermédiaire de Roturat sur maul porté et Torres au ras du ruck, permettront à leur équipe de voir venir le match retour avec un peu plus de sérénité. 

Mais comme sur un match tout peut se passer, l’entraineur du FCTT préfère être prudent, « on va rester humble, les respecter et ne pas croire qu’on a déjà gagné la rencontre ». Le tout pour gagner définitivement leur ticket pour le prochain tour. 

midi olympique
Réagir