Publié le / Modifié le
Fédérale 2

Le plein de repères

"Vous savez, vu qu’ils nous sont intrinsèquement supérieurs, les Villefranchois étaient déjà favoris avant le match aller, donc ils ne le sont jamais qu’un peu plus encore avant la deuxième manche sur leur pelouse, forcément ! Personnellement, je suis très content de mes jeunes qui ont montré qu’ils avaient leur place en phase finale. " Ainsi s’exprime Damien Michel, le headcoach d’une formation antonienne qui, quoiqu’il arrive, sortira par la grande porte. Seul petit bémol par rapport au premier acte, ce temps pourri qui n’a pas permis d’envoyer autant de jeu que prévu : "C’est vrai, la météo a porté préjudice, aux deux équipes je le précise", poursuit celui qu’épaulent "Mika" Tuugahala et Steve Segeral. Un avis que partage très volontiers Xavier Montméat, non sans regrets : "Trop de déchet, oui, mais également une opposition valeureuse à laquelle il faut rendre hommage. " Hé oui, les "crayons" des Hauts-de-Seine ont gratté des ballons tant et plus, les ont remontés en pratiquant un jeu rapide proche des équipes du Gers ou des Landes. De quoi inciter les Caladois à la plus grande méfiance : "Autant nous avions le match en mains, autant nous ne sommes pas encore à l’abri d’une déconvenue. Vous comprenez, en phase régulière du championnat, on a de quoi voir venir tandis que là, face à un adversaire d’autant plus dangereux qu’il n’a aucune pression, il faut se persuader qu’un match de phase finale est incompatible avec le fait de donner le bâton pour se faire battre. " Sans Sullivan Gonin et avec deux éléments en sursis (Bitter et Lopez ont écopé d’un carton jaune), le leader de la poule 2 prendra en grande considération un hôte dont Thomas Fernandez est l’un des fers de lance les plus emblématiques. Ph. A.

Réagir