• "Personne n’est  irremplaçable"
    "Personne n’est irremplaçable"
Publié le / Modifié le
Entretiens

"Personne n’est irremplaçable"

C’était votre centième match à la tête des Lions. Comment avez-vous vécu cette victoire arrachée sur le fil ?

Je suis soulagé de ce résultat après tout ce qui s’est passé. Comme vous le savez, j’ai dû quitter l’équipe pour rentrer en Afrique du Sud en cours de route pour des raisons personnelles et cela a fait couler beaucoup d’encre. Ensuite nous nous avons été exempts, c’est toujours un moment délicat. Ce point de bonus défensif est donc un soulagement pour moi et je suis fier de mes joueurs. Le match a mal commencé et j’ai eu un peu peur. Mais le fait de marquer ce magnifique essai depuis nos 22 mètres nous a redonné de la confiance. Je salue aussi le travail de notre entraîneur des avants, Philip Lemmer, qui a imaginé deux touches sur lesquelles nous avons marqué des essais.

Votre pack a donné l’impression de monter en puissance en fin de partie…

Dans les dix ou douze dernières minutes, alors que nous étions encore menés de trois points, j’ai dit à l’équipe de continuer à jouer. Les remplaçants ont d’ailleurs très bien joué leur rôle. Je pense à Tyrone Greene, qui a apporté beaucoup d’énergie et a empêché in extremis un essai incroyable. Affronter les Waratahs, c’est comme disputer un test match. Ils vous font la guerre jusqu’au bout. Cela prouve la qualité et l’homogénéité de notre groupe. Chez nous, on joue à vingt-trois et personne n’est irremplaçable.

Vous avez quitté le groupe durant la tournée pour résoudre des problèmes personnels. à quel point êtes-vous heureux de la réponse de votre équipe aujourd’hui ?

Ces problèmes sont désormais derrière moi et je remercie le ciel de travailler tous les jours avec des mecs aussi fantastiques que sont mes joueurs, même si j’ai fini ce match sur les rotules et la bouche sèche. Harold Vorster a joué un match excellent au centre et Lionel Mapoe était surréaliste à ses côtés. Un mec comme Carlu Sadie a dû laisser sa place prématurément à cause de la grippe mais l’équipe s’est accrochée et s’est battue encore et encore. Elle a montré beaucoup de caractère, a joué avec ses tripes. Cette victoire nous replace dans notre conférence. C’est de bon augure, d’autant que les Bulls vont partir en tournée.

Réagir