• Le capitaine Rémy Casty et les Dragons catamans ont été impuissants face à l’armada offensive des Airlie Birds.
    Le capitaine Rémy Casty et les Dragons catamans ont été impuissants face à l’armada offensive des Airlie Birds. L'indépendant -
Publié le / Modifié le
Rugby à XIII

Dragons Catalans : Old Trafford dans le viseur

Largement battus à hull en quart de finale, les Catalans abandonnent leur trophée. pour ne pas vivre une saison blanche, il faudra se remobiliser au plus vite.

Sortis prématurément de la Cup, de leur Cup, soulevée au mois d’août 2018 et ramenée pour la première fois en France, les Dragons catalans risquent d’avoir un digestion difficile. Et pourtant, cette équipe, classée troisième de la Super League à treize journées de la fin, doit assurer sa place dans le top 5. «Aller à Wembley pour conserver la Cup était l’objectif de la saison, comme l’est le fait de nous qualifier en Super League. Nous allons nous poser, analyser, se dire les choses et on va fixer nos objectifs pour les six prochains matchs», résume l’entraîneur anglais, Steve McNamara. Un coach qui va préparer dès aujourd’hui le choc prévu samedi à Warrington (16 h 15), face aux deuxièmes.

 

«Ils ont quatre points d’avance sur nous mais nous devons les affronter encore deux fois. à nous de faire le nécessaire pour réduire l’écart, dès samedi», prévient le capitaine Rémi Casty. Un discours repris par son arrière, Tony Gigot : «ça fait mal de perdre comme ça, de cette façon, en prenant cinquante points. Mais il faut se relever pour être plus fort encore et nous fixer sur le championnat. Nous savons de quoi nous sommes capables et on ne peut pas accepter d’avoir été éliminé de la sorte, sans réagir. Nous avons prouvé par le passé que nous savions nous relever en équipe et nous le ferons, collectivement.»

Un souffle nouveau

Humiliés au KCOM de Hull jeudi soir, malgré les retours de blessure de Micky McIlorum et Sam Tomkins, les Dragons ont donc perdu leur trophée. «Mais c’est peut-être un mal pour un bien. Enfin, c’est ce que j’espère pour aller au bout et à Old Trafford maintenant. En tout cas, je me souviendrais longtemps de ce déplacement» a résumé, le président Bernard Guasch, présent à Hull et qui n’a pas manqué de dire le fond de sa pensée à l’entraîneur, préférant le mutisme à la colère verbale auprès de ses joueurs.

Nonobstant, le président a fait passer le message au staff, dans l’optique de secouer ce qui doit l’être et de remettre chacun devant ses responsabilités. «Nous avons tous failli. Pourtant, la préparation était bonne. Il n’y a pas d’excuse à chercher mais des réponses à donner et une place à assurer dans les cinq premiers», conclut Steve McNamara. Le technicien a la possibilité de redonner du temps de jeu à Benjamin Jullien, Jodie Broughton et Matty Smith, histoire d’insuffler une dynamique au groupe et de mettre au repos les plus usés ou atteints par cette élimination.

Seuls les cinq premiers se qualifieront pour les phases finales et si les Dragons sont aujourd’hui bien installés sur le podium, le fauteuil de dauphin est dans le viseur du groupe. Rappelons que les deux premiers à l’issue de la phase de classement ne seront qu’à un match (ou deux en cas de défaite en demi-finale) de la finale. D’où l’enjeu majeur de ce Warrington - Dragons prévu samedi dans la tanière des Wolves.

Bruno ONTENIENTE
Réagir