• En entente avec Saint-Laurent-du-Var, en seniors, et Nice, en cadettes, le Lerins Rugby Club entend continuer son développement marqué par une progression régulière depuis quatre ans.
    En entente avec Saint-Laurent-du-Var, en seniors, et Nice, en cadettes, le Lerins Rugby Club entend continuer son développement marqué par une progression régulière depuis quatre ans. DR -
Publié le / Modifié le
Féminines

Sud Est : Mandelieu, préparer l’avenir

En entente avec Saint-Laurent-du-Var, en seniors, et Nice, en cadettes, le Lerins Rugby Club entend continuer son développement marqué par une progression régulière depuis quatre ans.

Après quatre ans d’existence, dont deux en championnat à 10, les "Tsunamiss" commencent à trouver leurs marques. Oh, elles ne submergent pas encore leurs adversaires. Entente entre Lerins Rugby Club (Mandelieu) et Saint-Laurent-du-Var, elles continuent encore à apprendre. Elles ont ainsi eu la chance aussi de recevoir la visite de Frédéric Pomarel pendant la saison. "Nous avons des qualités athlétiques indéniables, mais peu de joueuses sont passées par une école de rugby, décrit l’entraîneur de Mandelieu, Patrick Asso. Les joueuses de Saint-Laurent ont plus d’expérience que nous. De notre côté, les joueuses sont appliquées et ont progressé. On commence à avoir une gestuelle intéressante."

Initiation au beach-rugby

Une des priorités reste évidemment d’étoffer l’effectif et de préparer l’avenir, pour alimenter une équipe cadette en entente elle avec Nice. D’autant que le travail commence à payer, avec les sélections de Mélanie Giraud, Lily Asso et Marie Zanchetti, dans l’équipe Sud-Paca à VII, ces deux dernières saisons. "Pour pérenniser les deux groupes, nous essayons de travailler avec les Universités, mais nous n’avons pas une grande tradition comme les grands centres universitaires tel que Toulouse, Paris, Lyon ou Grenoble." Après une initiation à destination des lycéennes, à Nice, au mois d’avril, le modèle va être transposé dans dix jours, mercredi 12 juin, vers le public des collèges. "J’ai pris contact avec les professeurs d’EPS du bassin, explique Patrick Asso. Nous organiserons une initiation au beach-rugby. C’est fun, il y a un côté festif et moins de contraintes, liées au plaquage notamment." Il ne reste plus qu’aux professeurs de gym, éducateurs et dirigeants des deux clubs à transformer l’essai.

Sébastien Fiatte
Réagir