• John Mitchell, entraîneur de la défense de l'Angleterre
    John Mitchell, entraîneur de la défense de l'Angleterre Icon Sport -
Publié le / Modifié le
Transferts

Mitchell prend une option

L’entraineur de la défense du XV de la rose John Mitchell a vu son contrat prolongé de deux saisons par la RFU. ce qui fait de lui le favori pour prendre la succession d’Eddie Jones si ce dernier venait à quitter le navire après le mondial.

Il est des signes qui ne trompent pas. Cette semaine, la fédération anglaise a annoncé la prolongation du contrat du néo-zélandais John Mitchell pour les deux prochaines saisons. Recruté en septembre dernier pour s’occuper de la défense du XV de la Rose, John Mitchell était censé terminer sa mission en novembre prochain, dès la fin du Mondial. Mais de toute évidence, son travail plaît aux dirigeants du rugby anglais. Au point que ces derniers lui ont offert une prolongation de contrat pour les deux prochaines saisons, soit jusqu’en 2021. Ceci constitue le premier mouvement de Bill Sweeney, patron de la RFU, dans son plan post-Mondial.

Attention, ceci ne signifie par que l’ex-sélectionneur des Blacks prendra les commandes du XV de la Rose en novembre prochain. Pour rappel, le sélectionneur actuel Eddie Jones a lui aussi prolongé son contrat jusqu’en 2021, mais a clairement indiqué qu’il pourrait quitter le poste en cas de contre-performance des Anglais au Japon.

Gatland : "Je ne serai pas le sélectionneur de l’Angleterre"

Si c’était le cas, Mitchell serait donc en position de force pour succéder à Jones, et enfin accéder à un poste pour lequel il avait déjà candidaté en 2015. Ceci serait d’autant plus probable que Warren Gatland, qui faisait figure de favori pour succéder à Jones après le Mondial s’est exclu de la course cette semaine : "Je peux vous promettre à 100 % que je ne serai pas le futur sélectionneur de l’Angleterre. Mon futur est clair : en 2019, je ferai la Coupe du monde avec le pays de Galles. Ensuite je prendrai une courte pause et je prendrai mes fonctions avec les Lions britanniques et irlandais à partir d’août 2020 pour les mener jusqu’à la tournée en Afrique du Sud en 2021. Après, j’aimerais retrouver le Super Rugby. J’ai été manager à Waikato il y a longtemps et je veux me mesurer à ce nouveau championnat" a déclaré Gatland. Voilà qui est clair. L’actuel sélectionneur gallois ne fera pas d’ombre à Mitchell en cas de départ de Jones.

Cette possible succession marquerait une volonté de continuité de la part des dirigeants anglais, qui ont également prolongé le contrat de l’entraîneur des avants Steve Borthwick. Wait and see…

Midi-Olympique.fr
Réagir