• Fédérale 1 - Les Mâconnais de Hemami Paea arrachent leur ticket pour la finale face à des Chambériens qui ont bataillé juqu’au bout
    Fédérale 1 - Les Mâconnais de Hemami Paea arrachent leur ticket pour la finale face à des Chambériens qui ont bataillé juqu’au bout Julien Veyre / Julien Veyre
Publié le / Modifié le
Amateurs

Fédérale 1 : Mâcon joue vraiment les prolongations

Cette saison, l’AS Mâcon joue vraiment les prolongations. Malmené en début de championnat, le club bourguignon n’en finit plus de prolonger sa saison. Victorieux de Chambéry après prolongations (22-19), les Mâconnais s’invitent en finale du challenge Du-Manoir. Sous le soleil à Ambérieu-en-Bugey, les joueurs de Noirot et de Hough prennent rapidement les choses en main. Inspiré, Brechenmacher pousse au pied derrière le premier rideau. Malyon surgit et marque l’essai (7-0, 10e). Les Chambériens réagissent bien, notamment dans l’aspiration de leur mêlée. Avec le pied d’Adriaanse, ils reviennent sur les basques de leurs adversaires (10-9, 44e).

Les Bourguignons coachent vite et trouvent un second souffle, notamment devant. En face, les Savoyards commettent quelques erreurs. "Vent dans le dos, nous n’avons pas assez joué au pied, regrette l’entraîneur Michel Ringeval. Nous avons manqué d’intelligence." Le coach regrette aussi les munitions égarées en touche par les Chambériens. Les Mâconnais se nourrissent de celles-ci, mais n’hésitent pas non plus à lancer le jeu dès qu’ils en ont l’occasion. Le nouvel entrant Pacquelet concrétise cette domination, notamment suite à plusieurs bons groupés pénétrants (19-12, 74e).

Révolte chambérienne

Les Chambériens ne veulent pas céder, leurs cadres sonnent la révolte à l’image du virevoltant Moinot. Autour de Vicente, ils passent la ligne en force (19-19, 80e). Mâcon a beau tenter un dernier drop par Pacquelet, il faut jouer la prolongation. Dès lors, les organismes sont en souffrance. Les Mâconnais manquent de tuer le match avec Mathuriau qui commet un en-avant juste devant l’en-but (90e). Puis repassent devant sur une pénalité de Pacquelet (22-19, 95e) alors qu’Adriaanse en a manqué une quelques minutes auparavant. "Il faut retenir l’état d’esprit, souffle l’entraîneur mâconnais Benjamin Noirot avec émotion. Il y a deux mois, on s’est parlé. Il y a des actions sur ces paroles. On finit au courage, avec la cohésion, c’est le cœur qui a parlé."

Car en face, les Chambériens terminent fort et tentent la pénaltouche plutôt que d’égaliser pour une séance de tirs au but (100e). Les Bourguignons résistent en mêlée et s’arc-boutent en défense. Ils grattent un dernier ballon et s’invitent en finale. "Nous le gagnons à l’envie, apprécie l’ailier Hugo Malyon. Nous montons crescendo. C’est bien beau d’arriver en finale mais maintenant, il faut la gagner." Manière de prolonger encore le plaisir…

Mâcon 22 - 19 Chambéry

Julien Veyre
Voir les commentaires
Réagir