• Rory Arnold
    Rory Arnold Bpi / Icon Sport - Bpi / Icon Sport
Publié le / Modifié le
International

Rory Arnold : Le (très) bon géant

Rory Arnold fait partie de ces joueurs qui se sont imposés dans le Super Rugby. Au sein d’un pack des Brumbies dominateur, le géant (2m08 ; 120 kg) s’est montré souverain. Pour sa dernière saison dans le rugby australien avant de rejoindre le Stade toulousain (où son frère jumeau Richie s’est illustré cette saison) après la Coupe du Monde au Japon, Arnold a montré un visage qu’on ne lui connaissait pas.

Joueur doué, doté d’un physique hors du commun qui lui donne un avantage en touche, Arnold ne s’imposait que par intermittence lors de ses apparitions, que ce soit sous le maillot des Brumbies ou sous celui des Wallabies (19 sélections depuis 2016). Mais cette saison, il a vraiment explosé au sein du pack des Brumbies. Au point que les regrets commencent à se faire vifs quant à son départ pour Toulouse. Il faut dire qu’il est devenu la plaque tournante du pack des Brumbies avec des prises de balle importantes en milieu d’alignement permettant d’enclencher les redoutables mauls pénétrants dont les Brumbies se sont fait une spécialité, inscrivant 19 essais sur ces phases de jeu. Arnold a aussi accru son activité dans le jeu courant, tant en attaque qu’en défense. Tout au long de la saison, on l’a vu surgir dans la ligne pour franchir et assurer la continuité du jeu, tout en administrant des plaquages autoritaires.

Cela tombe bien, c’est justement sur ces secteurs que son sélectionneur Michael Cheika l’attend : "Je ne vais pas vous dévoiler tous nos secrets mais nous avons effectué un gros travail sur les mauls et la touche depuis que nous sommes réunis. On aurait tort de se priver d’une telle arme si nous la maîtrisons bien." Avec en tête, un seul objectif : le Mondial : "La saison de Super Rugby ne compte plus. Cette année est très importante mais nous avons de la profondeur au poste de deuxième ligne. Il me faudra être au top de ma forme", assure le géant.

Finir en beauté avec les Wallabies

Arnold a connu une carrière internationale en dents de scie, perturbée par des blessures et aussi une certaine inconsistance dans ses performances. "J’ai dû me remettre en question et travailler dur pour élever mon niveau de jeu, admet Arnold. Ce serait bien de pouvoir finir ma carrière internationale sur une bonne performance. Après, ce sera une nouvelle aventure."

En effet, Rory Arnold rejoindra Toulouse pour succéder à son frère jumeau, Richie. Les spectateurs d’Ernest-Wallon auront d’ailleurs du mal à faire la différence entre les deux frères puisqu’ils sont jumeaux parfaits. "J’ai bien sûr parlé à Richie qui ne m’a dit que du bien du club. En revanche, il m’a mis en garde contre la nourriture française qui est trop tentante. Je sais que ce sera dur avec une saison très longue et un enchaînement de matchs que l’on ne connaît pas ici. Mais j’ai hâte d’y être une fois la Coupe du Monde terminée."

Midi Olympique
Réagir