• Retour au bercail
    Retour au bercail
Publié le / Modifié le
Pro D2

Chouvet, retour au bercail

L’ancien Oyonnaxien et burgien, auteur d’une excellente saison en fédérale 1 dans la drôme lors de la saison 2017-2018, est de retour au club.

Il connaît la maison puisqu’à l’été 2017, il avait été prêté par Oyonnax pour une saison en Fédérale 1 élite. Il la connaît d’autant plus qu’il est originaire de la région de Montmeyran, située à quinze kilomètres de Valence et qu’il a fait ses classes dans la filière jeune de l’US Romans-Péagoise. Son recrutement était annoncé assez tôt dans la saison bien en amont de l’accession. Une bonne nouvelle pour les supporteurs. Ses prestations sous le maillot à Damiers avaient été excellentes.

Habile ballon en main, excellent buteur, son départ avait laissé de nombreux regrets dans les travées des stades Marcel-Guillermoz et Georges-Pompidou. Son retour est apprécié et porteur d’espoir : "Oui, c’est un réel plaisir de revenir au club. Je suis originaire de la région, je retrouve la famille, les amis. Avec Nicolas Faure, nous sommes originaires du même village."

"Je suis prêt"

Une belle opportunité pour Lucas Chouvet à qui il restait un an de contrat à Oyonnax. "Mon passage comme joker médical à Bourg-en-Bresse a été bénéfique. Une très belle expérience pour moi. J’ai eu du temps de jeu. J’étais resté en contact avec Johann Authier. Quand il a fallu prendre la décision, je n’ai pas hésité. C’était bien avant les phases finales de Fédérale 1. J’avais confiance dans les capacités de l’équipe à franchir le palier. Les événements m’ont donné raison. Personnellement, j’ai arrêté le 5 mai. Je me suis ressourcé et reposé. Je suis prêt. Je le répète, mon passage dans l’Ain m’a permis d’avoir du temps de jeu. J’ai hâte et envie de me projeter dans ce nouveau challenge. Je connais Johann pour l’avoir croisé à Oyonnax et ensuite une année dans la Drôme. J’ai évolué il y a deux ans en Fédérale 1 Élite avec "Jeff" Coux, qui désormais s’occupe des arrières. Par son expérience, ses compétences et son caractère, je ne peux que progresser."

À l’ouverture, il retrouvera Maxime Javaux : "Je m’entends bien avec lui. Nous avons deux styles de jeu différents et nous butons tous les deux. La saison est longue. L’alternance sera nécessaire. Mais j’ai de l’ambition." Il existe une attente importante des supporters pour cette première saison en Pro D2, avec une pointe d’inquiétude. Lucas Chouvet en a pleinement conscience : "C’est une terre de rugby. Je suis bien placé pour m’en rendre compte. Il va falloir s’adapter au niveau et vite. Le groupe est expérimenté. Sur le papier, il y a de l’espoir. La cohésion et la vie du groupe seront tout aussi importantes." 

Denis RAVANELLO
Réagir