• Match amical - Avec 11 internationaux les Clermontois de JJ Engelbrecht devront progresser pour relever le défi de la première journée
    Match amical - Avec 11 internationaux les Clermontois de JJ Engelbrecht devront progresser pour relever le défi de la première journée Vincent Duvivier / Vincent Duvivier
Publié le / Modifié le
Top 14

Clermont - Lyon : un choc emmêlé

Si le pack lyonnais s’est montré particulièrement précis, il n’en fut pas de même pour l’ASM. Submergé lors du premier acte, "le monstre à 16 pattes" auvergnat a relevé la tête ensuite.

Rempli comme un œuf par les supporters de la "Yellow-Army", le stade Jacques-Lavédrine d’Issoire a tremblé suite à un début de match complètement manqué par ses protégés. Dépassé dans le jeu courant et encore fébrile en touche, les Clermontois ont subi les foudres du pack Lyonnais, concédant même deux essais de pénalités. Pour Didier Bès, spécialiste de la mêlée auvergnate, il reste encore du travail à fournir : "On s’est mis en difficulté ce soir et on a été particulièrement indiscipliné (3 cartons jaunes en moins de 10 minutes, N.D.L.R.). On a encore besoin de trouver des repères et de la cohésion au sein du pack. Nos matchs de préparation nous ont donné des axes de travail et on a la volonté de monter crescendo d’ici à la reprise. Notre mêlée est montée en intensité depuis notre premier match, mais on va sans doute modifier quelques petites choses cette semaine à l’entraînement car on a été dans la réaction plus que dans l’action. On a encore besoin de travailler collectivement. En plus avec le souvenir de la demi finale de la saison passée et l’aspect derby, on se doutait que les Lyonnais tenteraient de nous prendre devant."

Des retours importants qui peuvent faire la différence

Pour Davit Zirakashvili, Sitaleki Timani ou encore Fritz Lee, ce match représentait un retour à la compétition au sein du pack des vice-champions de France. Fort de l’apport de leur expérience, la mêlée clermontoise doit retrouver des couleurs pour son coach Franck Azéma : "Pour certains, c’était l’heure de la reprise et on a encore besoin de retrouver du rythme avant la reprise. Lyon est entré dans ce match avec beaucoup de détermination quand nous étions seulement spectateurs. Avec les nouvelles règles en mêlées, il va falloir encore un peu de temps pour s’ajuster. On en saura un peu plus après quelques journées de championnat." Encore en période de rodage, l’ancien talonneur de Grenoble Mike Tadjer, partage l’avis de son coach : "On est encore en recherche de repères collectifs au sein de notre paquet d’avants. Pour ma part, sur les lancers, ça va déjà mieux que la semaine dernière face à La Rochelle, mais on a besoin de temps pour régler les derniers détails. Cette longue dernière semaine, avec notre match dimanche prochain, doit nous permettre de continuer à progresser."

Clermont doit encore travailler pour compenser l’absence de ses 11 internationaux, pour être prêt à relever le challenge rochelais dimanche prochain, dans son antre de Michelin.

Julien Oury
Réagir