• Match amical - Pierre Mignoni (Lyon)
    Match amical - Pierre Mignoni (Lyon) Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Top 14

Mignoni : "Laisser Bastareaud tranquille"

Serein mais déterminé à encore améliorer le jeu de son équipe, il était satisfait du bon coup joué face à Clermont. il sait que la vérité d’un match n’est pas forcément celle du prochain et à hâte de voir son équipe entrer dans la compétition…

Au sortir de cette victoire face à Clermont, doit-on retenir la bonne première période lyonnaise ou la baisse de régime en deuxième mi-temps ?

Quand on est coach on retient les bonnes choses et les moins bonnes ! Néanmoins, j’ai vu des choses vraiment très intéressantes en première période. J’ai vu des joueurs lyonnais se faire des passes, présents dans le combat également. On savait que ce serait dur face à Clermont mais on a répondu présent en réalisant une grosse première mi-temps. En deuxième mi-temps, Clermont se devait de réagir et bien que les choses se soient un peu compliquées pour nous, on a su gérer et tenir le score. Maintenant on sait que le résultat n’est qu’anecdotique, j’ai donc envie de retenir le contenu avant tout. Globalement j’ai vu des choses bien d’autres un peu moins, on a encore du travail pour être prêt le jour J.

Dans le sillage de vos avants dominateurs, les deux charnières testées se sont montrées très efficace dans l’animation ?

Que ce soit la paire Couilloud-Wisniewski au début, ou la doublette Pélissié-Doussain ensuite, notre charnière a surtout eu l’opportunité de s’appuyer sur le bon travail de nos avants, qui nous ont mis en permanence dans l’avancée. Mais c’est un élément parmi tant d’autres à mes yeux sur le plan du collectif. L’important c’est de s’appuyer sur ces rencontres de préparation pour travailler les petits manques. J’ai vraiment hâte d’enfin débuter la compétition. On a disputé deux matchs amicaux, c’est plutôt bien pour retrouver du rythme, car nous avons connu une préparation plus courte cette saison, mais maintenant on a envie de passer aux matchs « à balles réelles ».

Une autre satisfaction, c’est que l’équipe n’a pas connu de blessure, à part peut-être Vivien Devisme, sorti assez tôt ce soir sur un protocole commotion ?

Pour un coach c’est toujours une bonne nouvelle en effet ! Pour Vivien, à priori rien de méchant… Pour le moment j’ai surtout un peu de soucis concernant Hendrik Roodt, sorti sur blessure la semaine passée et on surveille toujours avec beaucoup d’attention les problèmes de dos de Raphaël Chaume. Je ne me plains pas, pour une fin de préparation le bilan des blessures et bobos est plutôt correct pour nous.

Mathieu Bastareaud est entré en seconde période dans ce nouveau positionnement de troisième ligne centre. On a le sentiment qu’il peut apporter pas mal de solutions tactiques et stratégiques à votre équipe ?

Bien sûr que c’est un superbe atout pour notre équipe et pour les aspects stratégiques qu’on proposera, mais il faut laisser Mathieu un peu tranquille. Il a besoin de bosser encore et de trouver des repères sur l’aspect physique comme sur l’aspect collectif. Il doit aussi prendre la mesure de sa nouvelle équipe et digérer son intégration à un nouveau poste. Il faut être très indulgent avec lui, mais aussi que lui-même reste calme et tolérant avec son évolution sportive. Ses débuts au poste de troisième ligne centre sont plutôt très positifs à mes yeux, il doit continuer dans ce sens et on sait tous qu’il est capable de réaliser des choses incroyables. Laissons-le juste travailler et évoluer dans le sens positif, comme c’est le cas depuis son arrivée.

Propos recueillis pas Julien Oury
Réagir