• C’est une rencontre à forte émotion pour le coach Nicolas Godignon qui va retrouver et affronter son ancien club. Photo Icon Sport
    C’est une rencontre à forte émotion pour le coach Nicolas Godignon qui va retrouver et affronter son ancien club. Photo Icon Sport
Publié le / Modifié le
Top 14

Pau - Brive : le clin d’œil Godignon

À la tête du sportif depuis le mois d’avril, Nicolas Godignon attaque sa première saison avec la Section. Une rencontre inaugurale pleine d’émotions pour celui qui a entraîné six saisons le CAB.

Il est des confrontations qui ne manquent pas de belles histoires. Celle-ci met au centre de l’attention un entraîneur qui a tout vécu avec un club et qui va devoir l’affronter. Nicolas Godignon et le CA Brive Corrèze Limousin, c’est un récit de quatre années en tant que joueur et neuf en tant qu’entraîneur. "Il y a des petits signes dans la vie, comme ça, qui sont assez drôles", sourit l’intéressé. Même si l’histoire s’est finie en eau de boudin, avec une mise à l’écart par la direction en mars 2017 suite à des résultats sportifs insuffisants, la passion est intacte. Il faut dire qu’elle était longue cette histoire…

Elle a commencé en 1993, quand le troisième ligne aile de 18 ans quitte Clermont pour l’éternel rival corrézien. De là se passeront quatre saisons glorieuses, ou du moins exaltantes. Une finale de championnat, un Challenge Yves-du-Manoir et une place dans une génération qui a ramené l’euphorie à Brive. Après son départ à Oyonnax, il finira sa carrière en Fédérale, avant de faire ses gammes en tant que technicien dans des clubs corréziens, dont Tulle qu’il quittera pour une place d’entraîneur des crabos de Brive.

"C’est mon club de cœur"

Enfin revenu "au bercail", il monte les gammes petit à petit. Deux ans à prendre soin des Crabos, puis une saison en charge de la défense de l’équipe fanion pour enfin devenir manager. Et sa première saison aux commandes est un succès : Brive retrouve l’élite en s’adjugeant la finale d’accession.

"De les savoir revenus dans l’élite c’est génial !", s’exclame Nicolas Godignon. Et pour cause, il devra donc les affronter avec le club de Pau qu’il entraîne seul depuis plusieurs mois maintenant. Car l’ironie seule de cette situation n’est pas suffisante, il a fallu que les deux clubs se retrouvent après la première préparation complète de l’ancien flanker à la tête de la Section. "C’est du hasard évidemment, mais ça reste un moment sympa, poursuit-il. J’ai beaucoup d’amis brivistes qui iront au match mais on n’a pas échangé de messages avec les personnes du club. On se verra samedi, ce sera bien suffisant ! (rires)" Avant de remettre sa casquette de coach et rappeler l’essentiel : "Ce n’est spécial que pour moi, car c’est mon club de cœur. Mais pour les autres de la Section, c’est un match de Top 14 comme les autres."

Car il ne faut pas oublier l’importance de ce match pour la Section. Après un exercice 2018-2019 très agité par différentes affaires et tensions en coulisses, Godignon et Fred Manca ont été au cœur de la reconstruction du club. "On est repartis d’une feuille blanche, révèle le capitaine Quentin Lespiaucq-Brettes. On a tenu à se dire les choses pour faire table rase et passer à autre chose." Désormais la Section peut donc porter son regard sur une nouvelle saison pleine d’espoirs. Et cela passe par un bon résultat contre un promu qui a démontré de belles choses en préparation.

Midi Olympique
Voir les commentaires
Réagir