• Thibaut Regard a été au centre de toutes les offensives lyonnaises, auxquelles il a amené sa vigueur.
    Thibaut Regard a été au centre de toutes les offensives lyonnaises, auxquelles il a amené sa vigueur. Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Top 14

Lyon : La régalade, pas d’enflammade !

Le Lou a livré une très jolie copie pour l’ouverture du championnat. Des débuts à la hauteur des ambitions du club même si le Lou préfère l’ombre.

Un ton au-dessus du Stade français, le LOU est entré d’un bon pas dans son championnat. 7 essais inscrits pour aucun encaissé, du rythme en attaque avec la capacité de fissurer la défense et une bonne gestion des ballons de récupération. La première copie du LOU est intéressante et prometteuse. «Ce qui est positif, c’est cette envie de toujours aller de l’avant même une fois détaché au score, estime le centre Thibaut Regard. Ne rien lâcher de la 1ère à la 80e minute.» Ce LOU semble dans la continuité de la saison passée, il a capitalisé sur l’expérience vécue. «Nous cherchons à mettre beaucoup de rythme car nous ne sommes pas les plus solides du championnat, souligne Thibaut Regard. Notre jeu doit passer par de la vitesse et du volume.» Si le LOU met du rythme dans ses offensives, il défend aussi et surtout en avançant, récupérant ainsi de précieuses munitions. «Les victoires passent par une grosse défense, cela fait partie de notre philosophie de jeu et base de travail, détaille le centre. Dans l’avenir nous marquerons peut-être beaucoup moins et il faudra rester solidaires." "Ce qui me plaît, c’est de ne pas encaisser d’essai», énonce également le manager Pierre Mignoni. Offensivement, les Lyonnais n’hésitent pas à tenter. Ils osent et cela leur réussit. «L’expérience commune fait que les joueurs prennent leurs responsabilités, apprécie Pierre Mignoni. Nous mettons des choses en place depuis quelques années et même en ce début de saison pour que les joueurs réfléchissent et prennent leurs dispositions sur le terrain.»

Le Lou préfère l’ombre

Cette première réussie semble conforme aux ambitions de jeu lyonnaises. Mais si ce match met en lumière les qualités de cette équipe, le Lou préfère encore travailler dans l’ombre. «Gagner avec le point de bonus est surtout très bien pour préparer la suite, explique ainsi Pierre Mignoni. Les joueurs savent aussi que l’on peut vite être en bas. En perdant deux matchs d’affilée, on redescend très vite. Je pense que l’humilité fait notre force et tant que nous restons là-dessus, nous aurons des jours heureux.»

Ses joueurs partagent ce point de vue. «Il ne faut surtout pas s’enflammer», martèle Thibaut Regard. »Il reste beaucoup de choses perfectibles», estime le capitaine Baptiste Couilloud. Le LOU a-t-il envoyé un message à ses adversaires ? «Non, je ne pense pas, rétorque le demi de mêlée. Il faut rester humbles. Nous savons que nous avons six réceptions sur les neuf premiers matchs et pas le droit à l’erreur. Nous devons faire profil bas.» Bien sûr, les Lyonnais ont des objectifs élevés. «Oui, nous avons envie de faire de belles choses mais nous allons le faire doucement et dans l’ombre, reprend Baptiste Couilloud. Le jour où nous aurons un titre, nous pourrons être satisfaits de ce que nous avons produit.» «Bien sûr que nous avons de l’ambition, glisse à son tour Thibaut Regard. Quand on voit nos deux dernières saisons, comment ne pas en avoir ? Nous voulons au moins faire aussi bien. Nous avons de l’ambition mais il faut l’assumer, prouver. Et ce n’est pas en un seul match à domicile que nous l’avons prouvé. Alors il faut retourner au charbon dès la semaine prochaine face à Toulouse.»

Si le club lyonnais affiche une évolution croissante vers les sommets, ses acteurs ne veulent pas s’enflammer. «Nous partons de loin, explique l’entraîneur des avants, David Gérard. Il y a des équipes qui sont plus habituées que nous à jouer les premiers rôles, qui ont plus de vécu. Alors Lyon ambitieux oui mais des clubs ambitieux dans le Top 14, il y en a au moins une dizaine. Le LOU est un peu nouveau même si cela fait deux saisons que les mecs se pèlent les demi-finales. Il y a l’envie d’y revenir mais c’est compliqué.» À la lecture de ce premier match, le club du Rhône a de sérieux arguments à faire valoir pour s’inviter à nouveau à la table des cadors du championnat. «Nous ne sommes pas des ténors mais juste une équipe qui veut faire une grosse saison, reprend David Gérard. Même après ce premier match, il y a des enseignements à tirer. Il faut relativiser avant d’accueillir le champion de France.» «Ce n’est que le début d’un long marathon», insiste Thibaut Regard. Le LOU l’a tout de même démarré avec une jolie foulée.

Julien Veyre
Voir les commentaires
Réagir