• Jeffrey Williams
    Jeffrey Williams Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Pro D2

Béziers s'impose face à Valence Romans

L’ASBH assure l’essentiel pour sa première à domicile en triomphant du promu dans la difficulté. Désorganisés en défense et peu inspirés dans le jeu, les Héraultais ont encore fait la différence avec leurs avants.

 

LE RESUME

Une prestation terne et sans éclat, mais un succès. Telle pourrait être résumée la performance biterroise de vendredi au stade Raoul-Barrière. Les Rouge et Bleu ne sont jamais parvenus à imposer leur jeu de mouvement à cause de mauvais choix tactiques et de maladresses techniques. Et que dire de leur défense, transpercée à de multiples reprises par les visiteurs… Mais les locaux peuvent toujours s’appuyer sur des “gros” toujours aussi dominateurs. Constats en touche comme en mêlée, ils ont épuisé leurs adversaires avant de les faire craquer derrière mauls ou pick and go. Pour preuve, trois de leurs quatre essais ont été marqués par des avants (plus un  de Munilla). Suffisant pour l’instant... Joueurs et séduisants, mais trop indisciplinés, les Drômois repartent avec zéro point et peuvent nourrir des regrets.

LE TOURNANT

Le carton jaune de Willy NDiaye (27e) change le scénario de la rencontre. Alors que valence résiste de mieux en mieux à ses hôtes, le troisième ligne se fait exclure temporairement pour une  faute grossière. Dans la foulée, les Biterrois vont à l’essai derrière un groupé-pénétrant et reprennent le momentum de la rencontre. Sept points encaissés en infériorité numérique qui auront au final pesé lourd dans la “balance”.

L’ESSAI DU MATCH

Difficile de choisir entre les deux réalisations drômoises aussi belles, l’une que l’autre. Des essais inscrits après de longues séquences de jeu développées dans le mouvement et plusieurs inspirations des trois-quarts. Au niveau du jeu offensif, les visiteurs ont été bien plus ambitieux que les Biterrois

LES HOMMES DU MATCHS

Saili, Leaana et Peleseuma ; les îliens magiques de Valence-Romans. Quelle prestation trois étoiles de ces joueurs. Le numéro huit (Saili) a été omniprésent à la relance du champ profond et a constamment trouvé de l’avancée. La où les deux centres, intenables, ont franchi à plusieurs reprises le rideau défensif héraultais.

LES MEILLEURS

A Béziers : Meafua, Best, Marco Pena, Massot, Williams, Munilla ; Saili, Leaana, Peleseuma, Vuagnat 

Julien Louis
Voir les commentaires
Réagir