• Djibril Camara of Bayonne before the Top 14 match between Aviron Bayonnais and Clermont Ferrand ASM on 31th August 2019 Photo : JF Sanchez / Icon Sport
    Djibril Camara of Bayonne before the Top 14 match between Aviron Bayonnais and Clermont Ferrand ASM on 31th August 2019 Photo : JF Sanchez / Icon Sport JF Sanchez / Icon Sport / JF Sanchez / Icon Sport / JF Sanchez / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Top 14

Camara dérape, Bru le convoque

Samedi soir, dans un restaurant de Bayonne, une altercation a éclaté entre Djibril Camara et un partenaire de l’Aviron bayonnais, son nouveau club.

C’est samedi soir, après la défaite de l’Aviron bayonnais face à Clermont (30-34), qu’est survenue la sortie de route de Djibril Camara (30 ans). Aux abords de minuit, le joueur du club basque, sorti sur blessure au genou lors de la rencontre perdue face aux Jaunards, aurait donc rejoint des amis dans un restaurant du centre-ville. Si l’ancien Parisien, licencié par le Stade français il y a trois mois, n’était pas alcoolisé, on lui aurait néanmoins servi là-bas un Gin Tonic.

à ce moment-là de la soirée, un partenaire de l’Aviron bayonnais se serait alors approché du joueur, avant de le prendre à partie en ces termes : "Un Gin Tonic ? Est-ce vraiment bon pour ta récupération ?" Djibril Camara, logiquement agacé par une remarque un poil déplacée, aurait alors élevé la voix, "montant même dans les tours" selon plusieurs témoins présents. Si aucun coup ne fut échangé entre les deux protagonistes, Ludovic Loustau, le préparateur physique de l’Aviron bayonnais, préféra néanmoins intervenir pour éloigner l’ailier international (4 sélections) du partenaire en question.

Il ne sera pas sanctionné

Très rapidement mis au parfum de l’incident (on dit généralement que Bayonne est un village…), le manager de l’Aviron bayonnais Yannick Bru décidait de convoquer le joueur dans son bureau du stade Jean-Dauger le lundi suivant la rencontre. Après lui avoir signifié qu’il ne tolérerait plus d’incident de ce genre et qu’un rugbyman de l’Aviron bayonnais se devait de garder ses nerfs en toutes circonstances, l’ancien entraîneur des avants du XV de France libérait alors l’ancien Parisien, lequel ne devrait finalement pas être sanctionné par le club basque.

Mercredi matin, un dirigeant du club nous confiait même à ce sujet : "Nous savions, en recrutant Djibril Camara, que nous aurions à disposition un joueur talentueux, de caractère mais qu’il pouvait aussi avoir de gros défauts. Sur l’affaire dont on parle, il n’y a pas mort d’homme. Mais Djibril n’avait pas à parler ainsi à un partenaire du club et, de toute évidence, n’avait même rien à faire dans cet établissement à cette heure tardive, après une défaite à la maison…"

Réagir