Publié le / Modifié le
Pro D2

Soyaux-Angoulême : Un succès au forceps

Pour sa première à Chanzy après s’être idéalement exporté, Soyaux-Angoulême a dû cravacher pour s’imposer au bout du suspense.

Il y a des soirs où rien ne se passe vraiment comme prévu. Après avoir débuté par une victoire bonifiée à Nevers (18-24) puis un match nul à Montauban (19-19), Soyaux-Angoulême avançait avec beaucoup d’humilité à l’heure d’accueillir le promu, Rouen. Mais aussi avec le plein de détermination et l’envie de bien faire. Car, cette troisième journée marquait le lancement d’une nouvelle ère à Chanzy. Des nouveaux visages sur le terrain, le public charentais en a l’habitude chaque saison. Mais, sur le banc aussi il y a eu des nouveautés à l’intersaison. Alors pour leur première sur le banc de Chanzy, avec les couleurs Angoumoisines, le duo d’entraîneurs Buononato-Bergamasco a d’abord savouré l’entame de match des siens, ponctuée par un essai d’Iban Etcheverry. "On marque dès la 6e minute avec une première séquence défensive où on reprend 20 mètres à Rouen, ce qui permet à notre ailier de couper et de marquer. C’était plutôt dans le plan." explique Adrien Buononato.

Sauf que derrière, les Angoumoisins ont peiné et la machine s’est enrayée. Le promu rouennais a alors pris confiance, pas vraiment une surprise pour Adrien Buononato. "On avait mis une alerte sur ce match, le premier à domicile avec la pression que ça représente face à une équipe qui n’avait rien à perdre. Le fait d’avoir scoré très vite, on s’est peut-être un peu lâché et on s’est offert à leur défense." Une première période où les Charentais ont globalement été l’ombre d’eux-mêmes. De quoi agacer le public de Chanzy qui raccompagne ses joueurs aux vestiaires à la pause sous une bronca rarement entendue à Angoulême.

Précis sur l’action du match

Dans le second acte, après une entame encore délicate, le SAXV a su remettre les pendules à l’heure et trouver de la justesse technique au plus opportun des moments. Si tout n’a pas été parfait, les Charentais sont sortis de leur torpeur dans les dix dernières minutes. Soyaux-Angoulême pose la main sur le ballon, multiplie les pick and go. Rouen résiste un temps, mais les Charentais sont trop précis sur cette action pour passer à côté de la cible. Luka Goginava comme un sauveur vient libérer Chanzy d’un essai en force. En une action, les Charentais font basculer le match. Mais pour cette première à domicile, le SAXV s’est trop rarement libéré et a globalement manqué de précision.

Un avertissement sans frais, puisque le SA XV assure l’essentiel : la victoire. "C’était un match qu’il fallait gagner. C’est important de gagner ce type de match. Sur le caractère, c’est important de remonter neuf points, de ne pas paniquer", conclut Adrien Buononato.

Dorian Bercheny
Réagir