• Coupe du monde 2019 - Conférence de presse anglaise : Joe Marler et Dan Cole
    Coupe du monde 2019 - Conférence de presse anglaise : Joe Marler et Dan Cole Sportsfile / Icon Sport / Sportsfile / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Coupe du Monde

Ford capitaine... et le show Marler

Pour affronter les Etats-Unis à Kobe, Eddie Jones a effectué dix changements par rapport à l'équipe ayant battu les Tonga, dimanche soir à Sapporo. Peu après avoir justifié ses choix, Jones a laissé place au truculent Joe Marler...

C'est mardi soir, à l'hôtel Sheraton de Kobe, que le patron anglais Eddie Jones a livré la composition du XV de la Rose qui affrontera les Etats-Unis ce jeudi. Ici, l'ancien sélectionneur du Japon a donc décidé d'opérer à dix changements par rapport à l'équipe ayant battu les Tonga à Sapporo, au Nord du pays, dimanche soir. Parmi les joueurs ayant survécu au turn-over effectuée par Monsieur Eddie, on recense le pilier Joe Marler, le flanker Tom Curry, le numéro 8 Billy Vunipola, l'arrière Eliott Daly et l'ouvreur George Ford, promu capitaine en l'absence d'Owen Farrell, laissé au repos. Mais c'est au sujet de Billy Vunipola que nos confrères britanniques ont énormément interrogé Eddie Jones, lui reprochant sans l'avouer de faire enchaîner deux matchs en quatre jours au monstrueux numéro 8 des Saracens. « Certains rugbymen ont besoin de jouer tout le temps pour rester affûté et c'est le cas de Billy, répondit le sélectionneur anglais. Croyez-moi, il sera mieux sur le terrain que dans un restaurant de viande de bœuf... »

Coupe du monde 2019 - Conférence de presse anglaise : George Ford et Eddie Jones
Coupe du monde 2019 - Conférence de presse anglaise : George Ford et Eddie Jones - Sportsfile / Icon Sport

Une fois Eddie Jones parti, ce sont les piliers Joe Marler (Harlequins) et Dan cole (Leicester) qui ont pris place sur l'estrade face à la trentaine de journalistes présents. Marler et Cole ont ceci de commun qu'il y a encore un an, nul n'aurait parié sur leur présence au Mondial : le premier avait annoncé sa retraite internationale avant de revenir sur sa décision, quand le second souffrait d'une accumulation de blessures.

Au Sheraton, il n'y eut pas vraiment de round d'observation entre les deux piliers et les journalistes. Interrogé sur le match à venir, Dan Cole se lançait d'abord dans un argumentaire somme toute attendu (« C'est une belle équipe, il ne faudra pas la prendre à la légère ») avant de foirer sa conclusion : « Ce match face au Canada est donc primordial ». À peine avait-il ponctué sa phrase que Joe Marler, assis à ses côtés, partait dans un fou rire, taclait Cole sur ses notions approximatives de géographie et, lorsqu'il reprenait enfin son sérieux, se moquait gentiment de la question d'un journaliste : « Tu veux savoir pourquoi Billy (Vunipola) a besoin d'enchaîner les matchs, c'est ça ? C'est une drôle de bonne question, ça... Et tu veux que j'y réponde quoi, au juste ? ». Un nouvel éclat de rire secouait l'assemblée et, lorsqu'un autre confrère se risquait maintenant à demander à Marler son opinion sur son coéquipier Joe Cokanasiga (ailier de Bath), le pilier des Quins reprenait : « Bien... Joe est un garçon sympa, discret... Et puis, il n'a pas vraiment besoin de parler quand il traverse les défenses en portant le ballon à une main ». Ce à quoi Dan Cole ajouta : « Ce doit être parce que tu ne traverses pas le terrain que tu parles autant, toi... »

Coupe du monde 2019 - Conférence de presse anglaise : Joe Marler et Dan Cole
Coupe du monde 2019 - Conférence de presse anglaise : Joe Marler et Dan Cole - Sportsfile / Icon Sport

Voir les commentaires
Réagir