• Grégoire Lascubé remet le maillot emblématique des Barbarians à Ugo Boniface et Aymeric Luc.
    Grégoire Lascubé remet le maillot emblématique des Barbarians à Ugo Boniface et Aymeric Luc.
Publié le / Modifié le
Top 14

Bayonne : jeunes et ambitieux…

Des mains de Grégoire Lascubé, ancien des barbarians français et de l’équipe de France, Aymeric Luc et Ugo Boniface ont reçu le maillot des Barbarians.

À 21 et 22 ans, Ugo Boniface et Aymeric Luc incarnent parfaitement ce vent de fraîcheur qui souffle sur l’Aviron depuis quelques mois. Les deux garçons ne se posent pas de question. Ils jouent, tentent et le font plutôt bien. Des caractéristiques qui ne sont pas sans rappeler celles des Barbarians. Ugo Boniface, gamin de l’école de rugby de Casteljaloux, est un pilier dit "moderne". Il aime porter le ballon dans l’axe après les rucks, sait manier la gonfle et progresse sortie après sortie en mêlée fermée. Aymeric Luc, formé du côté du Boucau Tarnos Stade avant son arrivée à l’Aviron en 2009, est un joueur pétri de talent. Après avoir occupé tous les postes derrière, du neuf au quinze, il a été fixé à l’arrière à son arrivée dans le monde professionnel. Friand des ballons de relance, ses crochets ont trompé plus d’un défenseur ces dernières semaines. " Je suis très fier d’avoir reçu ce maillot emblématique confie l’arrière de l’Aviron. C’est toujours honorable d’avoir une telle récompense. Cette tenue représente un style, une vision. Je suis très joueur et le jeu qu’ils pratiquent colle entièrement à ma philosophie." Son coéquipier Ugo Boniface poursuit : "Je suis content et c’est un honneur d’avoir eu cet oscar Barbarians. Ça me pousse à progresser encore plus."

Les Barbarians, une étape ?

Membre de la génération 2016-2017 du Pôle France, champion du Monde et vainqueur du tournoi des VI Nations avec les U20 en 2018, Boniface gravit les marches peu à peu. Demain, il sera peut-être un candidat au XV de France. C’est tout le mal qu’on peut lui souhaiter. Mais avant ça, les Barbarians apparaissent comme une étape logique dans sa progression. Comme l’ont fait tant de joueurs, ces dernières années. "Tout rugbyman veut porter le maillot de l’équipe de France rappelle "Boni". Mais pour nous les jeunes, je pense qu’il faut passer par les Barbarians avant d’espérer jouer avec les Bleus. " Aymeric Luc, lui, n’a pas connu le bonheur des sélections nationales chez les jeunes. Peu importe, le Top 14 le découvre aujourd’hui et sa soif de jouer risque d’en interpeller plus d’un. "Si vous continuez comme ça, vous irez faire un tour chez les Barbarians à coup sûr " a avancé Grégoire Lascubé au moment de leur remettre la récompense. Une chose qui est loin d’être impossible.

Midi Olympique
Voir les commentaires
Réagir