Heureux dénouement pour Provence !

Publié le / Mis à jour le

Tenus en échec par des columérins très solides, les Aixois ont raflé la mise sur le fil et sont passés tout près de la défaite.

Certains matchs penchent en faveur d’un camp sur un coup du sort, une pénalité manquée ou réussie par exemple ! C’est ce qui s’est passé vendredi soir sur le pré de Maurice-David. Une ultime pénalité ratée par le Columérin Jules Soulan, pourtant pas des plus difficiles, a permis aux Aixois de remporter une précieuse victoire comptable. Mais, dieu que ce succès fut difficile à obtenir tant les visiteurs ont posé d’énormes problèmes à leurs adversaires et tant le jeu aixois ne fut pas été conquérant et sembla hésitant, maladroit et inconstant. Si la première période fut plutôt équilibrée, on a déjà vu l’incapacité aixoise à faire la différence en supériorité numérique. Par deux fois, les Columérins ont été sanctionnés par un carton jaune en huit minutes et hormis l’essai inscrit par Loick Jammes, les Aixois subirent la loi adverse. Et que dire également d’une seconde période encore plus criarde de vérité tant la mainmise visiteuse était difficile à contrer. Heureusement pour le groupe aixois, il y eut ce contre mené de main de maître par Zambelli, le feu follet qui, après une course de 60 mètres, a aplati dans l’en-but columérin.

Des Aixois peu inspirés

"C’est une victoire importante c’est vrai mais les ingrédients n’y étaient pas ! Soulignait l’ailier aixois auteur de deux essais. On a été trop brouillons, on n’a pas joué en équipe, on a fait des erreurs devant il est vrai une bonne défense de Colomiers qui, sincèrement, méritait mieux ce soir. On a manqué de solutions, d’application mais, à l’arrivée, on gagne et on prend quatre points, c’est ça aussi le rugby parfois donc il faut également savoir savourer puisque certaines fois ce sera l’inverse à savoir que l’on méritera une victoire et que l’on perdra à l’arrivée. Donc, quand c’est l’inverse comme ce soir, on la prend quand même, la victoire bien sûr !" Une transformation et une pénalité dans la foulée suite à une faute de Pimienta sur Lacelle dans l’en-but juste après l’essai aixois, et voilà le XV aixois tout heureux de repasser devant avec un petit point d’avance. La suite, on la connaît, une dernière chance manquée par Colomiers et Aix qui prend les quatre points et peut passer à autre chose. Car, la copie rendue vendredi soir fut plutôt pâle et sans rythme. Les Aixois sont tombés dans le piège tendu par les Columérins et n’ont jamais été en mesure de hausser leur niveau de jeu tant leur inconstance fut grande. "On a joué ce match sur un faux rythme et on n’a jamais trouvé les solutions pour avancer, analysait lucide le pilier Oleg Ishchenko, On retient bien sûr la victoire mais ce soir, il n’y a pas eu la manière, c’est une évidence ! On a fait trop d’erreurs, trop d’approximations, on n’a pas réussi à mettre en place notre jeu et on s’en sort sur le fil. Mais on va se contenter de ce succès et le savourer pour mieux appréhender la venue d’Oyonnax dès jeudi ! " Un constat clair qui place cette victoire dans la catégorie des heureux dénouements. Et, en rugby, bien souvent il ne faut pas faire la fine bouche. Provence Rugby s’en contentera avant de se concentrer sur l’ogre oyonnaxien dès jeudi soir à Maurice-David.

Denis Ghigo
Voir les commentaires
Réagir