• Kazuki Himeno (Japon)
    Kazuki Himeno (Japon) PA Images / Icon Sport / PA Images / Icon Sport / PA Images / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Coupe du Monde

Himeno : « Un immense pas en avant pour le rugby japonais »

Encore percutant face à l’écosse, le numéro huit est l’un des piliers de cette équipe japonaise qui a conscience d’être entrée dans l’histoire du rugby. Et a aussi tout fait pour apporter un peu de bonheur à un peuple frappé par une catastrophe.

Qu’est-ce que cela vous fait d’avoir réalisé quelque chose d’aussi grand ?

C’est incroyable. L’équipe a travaillé dur depuis quatre ans pour réaliser ce rêve qu’était de décrocher une qualification pour les phases finales de la Coupe du monde. Je suis donc simplement heureux de voir que tout ce que l’on a fait au quotidien nous a finalement conduits à cet accomplissement.

Comment avez-vous vécu cette semaine bizarre, entre les polémiques, le typhon et votre captain run que vous avez réalisé dans un stade inondé ?

Nous ne pouvions pas changer le temps, ni le reste donc tout ce que nous avions à faire c’était de nous concentrer sur ce que nous pouvions contrôler. Nous n’avons donc pas voulu changer quoi que ce soit, pour ce qui est de l’entraînement.

La catastrophe qui s’est abattue sur le pays hier soir a-t-elle changé quelque chose à la signification de ce match ?

C’était spécial oui. Nous en avons parlé avant le match avec nos entraîneurs, et cela nous a surmotivés. Nous savions que des milliers de personnes souffraient et souffrent encore à l’heure actuelle. Nous avons donc voulu leur offrir un beau match, un match qui leur donnerait des émotions positives et surtout beaucoup de courage au peuple japonais qui en a besoin en ce moment.

Cette victoire et cette qualification représentent-elles un grand pas pour le rugby japonais ?

C’est un immense pas en avant oui. Ce match nous a permis de montrer au monde que le Japon peut s’imposer face aux nations du Tiers 1. Cette victoire et cette qualification vont donc nous donner encore plus de confiance pour la suite.

Le sélectionneur écossais Greg Townsend a dit que l’atout majeur de votre équipe était la confiance. Comment la ressentez-vous à l’approche d’un quart de finale contre l’Afrique du Sud ?

Tout le travail que nous avons effectué et la confiance que nous avons engrangée nous ont permis d’atteindre le top 8 mondial, et de vaincre une équipe comme l’Irlande. Il y a quatre ans, cette équipe a vaincu l’Afrique du Sud aussi. Je suis donc sûr que nous pouvons aller loin.

Aviez-vous déjà connu une telle ambiance dans un stade ?

Non, jamais ! C’était fou. Même dans les autres sports. Je n’avais jamais vu ou senti un tel soutien de la part de fans. C’était fantastique. Cela nous a beaucoup aidés, et je suis très heureux de voir que le rugby est aujourd’hui beaucoup plus populaire au Japon. Ce soir, les gens nous ont soutenus dans tout ce que l’on faisait. Je tiens vraiment à les remercier du fond du cœur.

Jusqu’où le Japon peut aller ?

On ne veut pas s’arrêter. On veut gagner. On veut gagner.

Voir les commentaires
Réagir