Passionnément Usap

  • PASSIONNÉMENT USAP
    PASSIONNÉMENT USAP
Publié le / Mis à jour le

Les Catalans ont signé une troisième victoire de rang, dépassant une fois encore la barre des quarante points. L'Usap est déchaînée.  

Il ne faisait pas bon croiser la route de Perpignan durant le mois d’octobre. Petit retour en arrière. 27 septembre, l’Usap s’incline sur la pelouse de Rouen en réalisant une piètre rencontre dans l’engagement et le caractère (12-10). L’Usap n’est pas au rendez-vous de son début de saison et cherche désespérément un déclic. Le non-match réalisé en Normandie a eu le mérite de faire réagir le vestiaire catalan, métamorphosé depuis trois semaines. Après une large victoire bonifiée contre Soyaux-Angoulême, les Catalans ont décroché leur premier succès à l’extérieur sur la pelouse d’Aurillac, et ne se sont pas arrêtés en si bon chemin. Vendredi face au Stade montois, le club roussillonnais s’est montré une nouvelle fois… irrésistible.

133 points et 18 essais inscrits en trois matches

"Il faut construire dans le dur parfois. Ce groupe a vécu des moments difficiles en début de saison. Il a souvent manqué un brin de réussite et un brin de finition. On a réussi, en travaillant, à mettre l’équipe sur le droit chemin. On en récolte les fruits aujourd’hui", s’est satisfait Gérald Bastide au coup de sifflet final. "En prenant cinq points, on termine le bloc avec l’objectif que l’on s’était fixé. Cette série de matches était envisagée comme un virage pour notre saison. On a retrouvé une efficacité offensive, avec beaucoup d’essais marqués et de franchissements. Il y a encore quelques points à améliorer, deux, trois coups que l’on ne met pas au fond. Il faudra être capable de le faire par la suite", exige l’entraîneur de la défense et de la technique individuelle. Difficile toutefois d’imaginer comment l’Usap peut encore élever son niveau : sur l’ensemble des trois derniers matches, tous victorieux, Perpignan a inscrit 133 points et 18 essais. Pratiquement du jamais vu. "C’est important d’enchaîner les bonnes performances, et surtout avec le contenu", souligne le vice capitaine Lucas Bachelier. "Il y a de la satisfaction mais il faut garder la tête froide et de pas s’enflammer", tempère de son côté Sadek Deghmache. Il ne fait plus aucun doute que l’Usap a retrouvé la passion qui l’animait il y a deux saisons. Encore faut-il, désormais, la faire vivre sur la durée.

Midi Olympique
Voir les commentaires
Réagir