• Malgré les résultats décevants du Racing 92 en ce début de saison, Laurent Travers est conforté par son président Jacky Lorenzetti à la tête du club francilien.
    Malgré les résultats décevants du Racing 92 en ce début de saison, Laurent Travers est conforté par son président Jacky Lorenzetti à la tête du club francilien. Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Transferts

Lorenzetti conforte Travers

Alors qu’on lui prêtait des contacts avec de nombreux coachs étrangers mais aussi Yannick Bru, le patron du Racing 92, Jacky Lorenzeti a fait le choix de prolonger son directeur de rugby jusqu’en 2026.

La semaine dernière, ce n’est pas une, ni deux, mais trois sources différentes qui nous ont évoqué l’arrivée prochaine de l’actuel manager de l’Aviron bayonnais, Yannick Bru, au Racing 92 à partir de juin 2020. Au Plessis-Robinson, Bru aurait selon elles endossé le rôle de "head coach", officiant ainsi sous les ordres du directeur de rugby Laurent Travers, dévolu à des tâches autres que purement sportives. Du côté de Bayonne, on parlait même d’une proposition ferme de 40 000 euros mensuels de la part des dirigeants franciliens. Et quoi ? L’hypothèse se tenait, après tout. Bru, qui a ces deux dernières années su tirer la quintessence d’un effectif plus que modeste, est en fin de contrat sur la Côte basque et sera de toute évidence très courtisé par les clubs du Top 14 dans les semaines à venir…

Travers jusqu’en 2026

Pour vérifier si un lien existait réellement entre l’ancien coach des avants tricolores et le club des Hauts-de-Seine, on a donc appelé le président francilien Jacky Lorenzetti, samedi après-midi. Et au sujet d’un quelconque remaniement de son staff, l’ancien P.-D.G. de Foncia a été plutôt explicite : "Ce coup de fil va me permettre de clarifier les choses. Ces derniers temps, on m’a prêté des contacts avec toutes sortes de personnes. Mais qu’on soit clair : je ne vais ni engager Yannick Bru, ni Vern Cotter ni Eddie Jones. La réalité est même très différente. Je m’apprête à signer une prolongation de quatre ans avec Laurent Travers." Malgré un début de saison difficile (le Racing 92 est actuellement avant-dernier du championnat), Jacky Lorenzetti a donc choisi de conforter son patron sportif jusqu’en 2026. Arrivé dans les Hauts-de-Seine en provenance du Castres olympique en juin 2013, Laurent Travers, aux côtés de son ancien acolyte Laurent Labit, a pour mémoire offert au club du "92" deux finales de Champion’s Cup (2015, 2018), un bouclier de Brennus (2015) et quatre demi-finales de Top 14.

Voir les commentaires
Réagir