• Cedate Gomes Sa, qui n’a pas joué une seule minute en Coupe du monde, pourrait jouer le derby francilien le week-end prochain. Photo Icon Sport
    Cedate Gomes Sa, qui n’a pas joué une seule minute en Coupe du monde, pourrait jouer le derby francilien le week-end prochain. Photo Icon Sport Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Top 14

Racing 92 : Avec ses mondialistes pour le derby

Conscients de l’importance capitale du prochain derby face au Stade français, les dirigeants franciliens ont demandé et obtenu une dérogation pour aligner leurs internationaux.La brèche est ouverte…

Alors que le règlement (annexe 7) leur promettait une semaine pleine de congés, Cedate Gomes Sa, Wenceslas Lauret, Bernard Le Roux, Maxime Machenaud, Camille Chat et Virimi Vakatawa seront à la disposition de leurs entraîneurs pour le derby face au Stade français. En effet, le Racing 92 a demandé et obtenu le droit de faire jouer ses internationaux lors de la prochaine journée de Top 14.

Les Racingmen ont adressé une demande aux quatre instances compétentes pour statuer sur le sort de ses mondialistes, à savoir la LNR, Provale, Tech XV et l’UCPR, arguant que leurs joueurs mobilisés durant la Coupe du monde ont finalement eu peu de temps de jeu, chiffres à l’appui. Ainsi, Bernard Le Roux, qui a préparé la Coupe du monde blessé, n’a joué que 198 minutes depuis le 15 mai 2019. Maxime Machenaud n’a, quant à lui, été aligné que 72 minutes depuis le 31 mai, Virimi Vakatawa a foulé les pelouses durant 227 minutes depuis ce même 31 mai. Wenceslas Lauret et Camille Chat ont respectivement joué 240 et 164 minutes depuis le 1er septembre 2019. Quid de Cedate Gomes Sa ? Le pauvre bougre n’a pas eu une minute de jeu à se mettre sous les crampons au pays du Soleil-Levant…

La Rochelle et Clermont s’engouffrent dans la brèche

Des chiffres bien en dessous de la moyenne des effectifs de Top 14 puisque cette moyenne se situe aux alentours des 260 minutes jouées, ce qui pourrait laisser penser que les Mondialistes n’ont finalement pas besoin de plus de récupération que les joueurs "lambda". À la lumière de ces éléments, les quatre instances, réunies en commission paritaire, ont accédé à la demande de dérogation du club des Hauts-de-Seine, offrant au club plus de souplesse dans la gestion des congés de ses joueurs mondialistes. Le précédent est créé. Selon nos informations, La Rochelle a d’ores et déjà fait parvenir une demande de dérogation pour régler le cas de Vincent Rattez, deux minutes de temps de jeu au Japon. C’est le même cas pour le club clermontois qui espère pouvoir compter sur Lopez, Raka, Iturria, Slimani et Penaud. Désormais, on voit mal comment cette demande pourrait leur être refusée. N’est-ce pas là une brèche ouverte pour tous les autres clubs impactés par le Mondial ? L’avenir le dira.

Midi Olympique
Voir les commentaires
Réagir