• Les Castrais de Geoffrey Palis doivent impérativement l’emporter samedi. Leur adversaire briviste rasséréné par un début de saison convaincant, va débarquer à Pierre-Fabre avec de belles intentions. Photo Icon Sport
    Les Castrais de Geoffrey Palis doivent impérativement l’emporter samedi. Leur adversaire briviste rasséréné par un début de saison convaincant, va débarquer à Pierre-Fabre avec de belles intentions. Photo Icon Sport
Publié le / Modifié le
Top 14

Castres : Sortez les barbelés !

castres échaudés par un début d’exercice délicat sur le plan défensif, les castrais ont particulièrement ciblé ce secteur de jeu pour rebâtir leur superbe.

Ce n’est un secret pour personne. Le CO, par le passé si efficace pour protéger sa ligne d’en-but, est actuellement une des formations de Top 14 qui encaissent le plus de points (22 essais et 225 points encaissés après les huit premières journées, seul le Stade français fait pire). Les dirigeants castrais ont donc profité de la trêve pour tenter de trouver des solutions à ce "problème" qui gâche le début de saison des Castrais. Ainsi, Patrick Furet, entraîneur des avants en charge de ce secteur spécifique depuis le début de l’exercice a été déchargé de ses fonctions inhérentes à la défense après la claque reçue à Pau (défaite 37-24).

Comme nous le révélions dans ces colonnes (lire notre édition du 25 octobre), l’état-major du CO a lancé une prospection pour renforcer son staff. Une recherche qui n’a, pour le moment, pas abouti. Le club a donc privilégié une solution interne en confiant les rênes de l’animation défensive à Mauricio Reggiardo.

Si le CO ne s’interdit pas un recrutement si "quelqu’un susceptible d’apporter une réelle plus-value" est trouvé, c’est donc au technicien argentin et manager du CO que reviendra la lourde tâche de faire remonter le club tarnais dans la hiérarchie des meilleurs défenseurs du Top 14. Sur quels leviers appuyer, alors ? "On a fait un constat pour essayer de trouver des solutions. On va travailler sur du détail, prévient d’emblée l’ancien pilier des Pumas. Jusqu’à présent, je trouve que notre organisation était relativement bonne. On péchait plutôt sur l’agressivité et sur nos montées défensives qui étaient un peu trop timides à mon goût. On produisait aussi de belles choses en attaque et il ne faut pas perdre cette qualité-là. Il va falloir trouver un équilibre pour continuer à produire notre rugby offensif. Pas question pour nous de basculer sur un "catenaccio" où nos ailiers ne verront plus la balle. L’objectif, c’est de retrouver une assise défensive forte, parce que cela reste quand même la marque de fabrique du club !"

Premier écueil samedi, face à Brive, le promu dont le CO se méfie énormément. "C’est une équipe qui n’a toujours pas gagné loin de ses bases mais ce n’est pas pour autant qu’il ne faut pas être vigilants, annonce Mauricio Reggiardo. Lorsque l’on regarde les matchs de Brive loin de sa pelouse, on s’aperçoit que cette équipe n’est jamais larguée et toujours dans le coup. Les Brivistes ont fait un bonne partie à Agen, ils sont dans le match à La Rochelle pendant un bon bout de temps et, à Pau, le résultat est faussé par un carton rouge sévère. On se prépare à recevoir une équipe qui maîtrise très bien son rugby."

Un match ciblé

Reggiardo n’oublie pas non plus que ce match intervient dans un contexte un peu particulier. "Nous allons jouer ce match après deux semaines de coupure et avant une rencontre de Coupe d’Europe. On ne va pas se mentir, toutes les équipes ont ciblé cette neuvième journée de Top 14 pour faire un coup. Il va falloir faire abstraction de tout ça pour relancer une dynamique de victoire."

Les Tarnais n’ont pas vraiment le droit à l’erreur face au promu briviste, eux qui ont déjà été battus à domicile (par Bordeaux-Bègles) et qui n’ont toujours pas pris le moindre point à l’extérieur (ils sont les seuls dans ce cas, avec… Brive). Avec l’apport des cinq internationaux de retour de la Coupe du monde (Filipo Nakosi, Matthew Tierney, Taylor Paris, Ma’ama Vaipulu, Benjamin Urdapilleta) qui postulent tous pour cette rencontre, les Castrais lancent une nouvelle saison. Tout part de là !

Voir les commentaires
Réagir