• Parataiso Silafai Leaana (Valence-Romans)
    Parataiso Silafai Leaana (Valence-Romans) Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Pro D2

Valence-Romans doit hausser le curseur

Un deuxième succès face à un adversaire fort sur ses bases pourrait donner une nouvelle tournure à la saison.

La satisfaction du devoir accompli pour une première victoire saluée comme il se doit par le public, a boosté un collectif qui n’a jamais renoncé. Pour autant, les différentes composantes du club restent lucides, à commencer par Johann Authier qui dimanche en conférence de presse était déjà tourné vers la réception d’Aurillac : "Je suis fier de mes joueurs… Les gars travaillent et font preuve de caractère. C’est bien d’avoir enfin débloqué le compteur. Il ne faut pas s’enflammer, on a gagné un match sur neuf. Nous nous remettons au travail dès lundi pour préparer une rencontre qui s’annonce compliquée face à un adversaire qui vient de réaliser une grosse performance."

En termes de travail ce lundi, ce fut le staff qui était sur le pont pour faire le point sur les blessures et mettre en place la stratégie. Les joueurs ont eu droit à une journée de récupération lundi. Une semaine où travail et récupération auront alterné. Les Damiers ont eu quarante-huit heures de moins de récupération que leurs adversaires. Avant une opposition qui devrait se dérouler dans des conditions difficiles aux dires des prévisions météorologiques, il était impératif de garder de la ressource afin de remettre les gaz et se donner comme objectif de décrocher un deuxième succès.

Valider le premier succès

Le staff technique avait pointé ce troisième bloc. Avec trois réceptions, c’est l’occasion de croire encore en une chance de maintien. À condition bien entendu de comptabiliser autant de victoires.

Ce succès face à Soyaux-Angoulême, est-il le déclic tant attendu ? Pour Jean-François Coux, responsable des lignes arrières, il s’agit d’enchaîner : "Le plus important, c’est ce match contre Aurillac. Nous devons valider le succès obtenu contre le 4e, qui est la preuve que nous avons bien notre place en Pro D2. Nous avons brisé cette spirale négative. Il nous faut impérativement enclencher sur une dynamique positive. Aurillac, c’est très solide. Leur large succès contre Provence rugby atteste de leur excellent état de forme. Ce supplément d’âme qui a été le moteur de notre victoire contre Soyaux-Angoulême, devra être de nouveau être le fil conducteur. Rien n’a été facile. Huit défaites sur huit matchs joués, il faut encaisser, ne rien lâcher. Les gars ont su relever la tête. À l’image de notre charnière qui a parfaitement géré les temps forts et faibles. Dans ce domaine, c’est un signe. À nous de confirmer contre Aurillac."

Denis Ravanello
Voir les commentaires
Réagir