• Lucas Dubois
    Lucas Dubois Icon Sport / Icon Sport / Icon Sport
Publié le / Modifié le
Pro D2

Perpignan écrase Vannes à Aimé-Giral


Nouveau récital des Catalans à domicile. Le RCV n’a rien pu faire.

Le match : Le tarif maison, encore

 

Après Béziers, Colomiers, Soyaux-Angoulême et Mont-de-Marsan… Vannes est la nouvelle victime de Perpignan à Aimé-Giral Les Catalans ont signé un cinquième succès à domicile cette saison, le quatrième bonifié. Auteure d’une entame de match tonitruante, marquée par deux essais d’Adrea Cocagi (4e) et Lucas Dubois (11e), l’Usap a ensuite marqué le pas. Vannes a fait part d’une solide réaction derrière la réplique du jeune Matthys Gratien (16e), mais Afusipa Taumoepeau a permis aux Sang et Or de faire le break avant la pause (37e). La deuxième période a tourné au récital, avec quatre essais supplémentaires. Lucas Dubois encore (42e), Shahn Eru (52e), un essai de pénalité (77e) et Jean-Bernard Pujol (79e) ont fait gonfler le tableau d’affichage. Paul Bonnefond (68e) a consolé les Bretons avec une deuxième réalisation, en vain. Score final 47 à 17. L’Usap a une nouvelle passé la barre des quarante points à domicile et suit le rythme imposé par Oyonnax et Grenoble en haut du classement. Oyonnax et Grenoble… les deux prochains adversaires du club catalan.

 

L'essai : Taumoepeau (37ème)

 

Du tableau noir, une action d’école. Alors que l’Usap se trouvait dans le dur au coeur de la première période, une sublime combinaison en première main lui a permis de basculer à la pause avec un matelas assez confortable. Sur un lancer en touche rapidement volleyé, Adrea Cocagi est venu casser le rideau du RCV avant de servi à l’intérieur Afusipa Taumoepeau. La paire de centres s’est parfaitement trouvée tout au long de la rencontre.

 

Le joueur : Lucas Dubois

Et puis au sein de la ligne de trois-quarts toujours, un autre catalan a une nouvelle fois marqué les esprits, il s’agit bien évidemment de Lucas Dubois. La révélation de ce début de saison s’est offert un doublé ce soir face à Vannes. À 21 ans, et pour sa première saison chez les professionnels, l’ailier de l’Usap est le meilleur marqueur de son équipe (5 essais). Face à Vannes, il s’est surtout extirpé de deux situations complexes et a signé deux véritables exploits personnels. Prometteur.

 

L’émotion : Le retour de Florian Cazenave

 

Et puis la séquence émotion. Six ans après sa dernière rencontre à Aimé-Giral, Florian Cazenave refoulait la pelouse catalane ce soir. L’aboutissement d’un long combat après avoir perdu l’usage d’un oeil en 2013, alors sous contrat avec le club sang et or et dès lors interdit, jusqu’en 2017, d’évoluer sur les terrains français. Le demi-de-mêlée est entré sur la pelouse d’Aimé-Giral avant le coup d’envoi, et a été ovationné par les supporters à sa sortie. 

Emilien Vicens
Voir les commentaires
Réagir