• Les filles du FCTT XV. Photo DR
    Les filles du FCTT XV. Photo DR
Publié le / Modifié le
Féminines

Vive le XV !

Après avoir connu le VII, le X, les filles du FCTT découvrent le XV avec un certain succès.

à l’origine, la structure féminine du FCTT c’est une bande de copines. Il y a six ans, elles ont décidé de de se lancer dans une aventure ovale avec comme éducateur, Gaetan Aizpuru. Avec un fort contingent de débutantes, elles ont fait d’abord leur apprentissage au sein de la catégorie loisirs. Au fil des années, les novices sont devenues des joueuses au bagage technique affirmé.

Elles ont alors intégré la compétition à VII où en 2018, elles ont disputé le tournoi final national prenant au passage la septième place. Inscrites à X la saison passée, elles ont une nouvelle fois en brillé en disputant la finale de l’Occitanie et celle du championnat de France à Strasbourg face à l’ogre millavois. Un double rendez-vous manqué qui a marqué à jamais la vie de ce groupe. "L’an dernier, on ne perd que deux matchs dans la saison, la finale de l’Occitanie et celle du championnat de France. Psychologiquement c’est dur de voir l’adversaire brandir le bouclier, mais sur le plan humain, nous avons vécu des moments extraordinaires et cela n’a pas de prix", résume Charlène Martin, joueuse et responsable de la communication.

"Jouer sérieusement sans se prendre au sérieux"

Après cette excellente saison à X, l’encadrement en accord avec l’ensemble des joueuses, a décidé d’élever un peu plus, le niveau de jeu en s’inscrivant dans le championnat de Fédérale 2 à XV. Encore une fois, les Toulousaines font des prouesses puisqu’à ce jour, elles partagent la première place de leur poule avec Montauban et devancent Grenade et Saverdun au classement. "En début de saison, on partait dans l’inconnu en nous engageant à XV, renchérit Charlène Martin. Nous avons attaqué ce championnat sans la moindre pression. On reste fidèles à notre mode de fonctionnement qui est de jouer sérieusement sans se prendre au sérieux et ça marche. On a la chance de disposer d’un effectif de plus de quarante licenciées, le but c’est de faire jouer tout le monde, de fédérer un peu plus le groupe. Cette année, nous n’avons pas d’objectif précis mais nous souhaitons obtenir le meilleur résultat possible." Au FCTT, les filles privilégient le jeu plus que l’enjeu. Elles sont en quelque sorte proche de la vérité. D. N.

Midi Olympique
Voir les commentaires
Réagir