Serin : « Le destin m’envoyait à Toulon »

  • "Le destin m’envoyait à Toulon"
    "Le destin m’envoyait à Toulon" Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Arrivé à Toulon le jour de la finale de la Coupe du monde, Baptiste Serin (25 ans, 33 sélections) apprend à découvrir son nouveau club. Son départ de l’UBB, le mondial et ses objectifs avec le RCT, le demi de mêlée s’est longuement confié à Midi Olympique.

Baptiste, avant de démarrer, comment allez-vous ? J’étais impatient d’arriver. On a vécu une fin de Coupe du monde compliquée, voire triste, et il nous tardait de retrouver notre club. Moi je savais que j’allais découvrir une nouvelle équipe, de nouveaux coéquipiers, donc j’étais encore plus pressé. Je suis excité d’être à Toulon. La Coupe du monde est-elle définitivement derrière vous ? ...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • Les newsletters exclusives
Pierrick Ilic-Ruffinatti
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?