Biarritz danse sous la pluie

  • Le BO, emmené par un Pierre Bernard des grands soirs et auteur de 23 points sur 33, s’est imposé face à Grenoble 33-7.
    Le BO, emmené par un Pierre Bernard des grands soirs et auteur de 23 points sur 33, s’est imposé face à Grenoble 33-7. Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Le BO, emmené par un Pierre Bernard des grands soirs et auteur de 23 points sur 33, s’est imposé face à Grenoble 33-7.

Le match

Un temps, il fut question d’annuler la rencontre. Aurait-elle dû l’être ? Après une longue réflexion, M. Lasausa décida que, les nombreuses flaques ne présentant pas une dangerosité particulière pour les 30 acteurs, la rencontre aurait lieu. 

En connaisseurs de la météo, les locaux avaient fait le choix de démarrer ce match face aux rafales et, logiquement, les Grenoblois passaient la quasi-totalité de la première demi-heure dans le camp du BO. Ils en repartaient avec une maigre avance (3-7), qu’ils devaient à une maladresse de l’alignement du BO à 5 mètres de son en-but, que Steven Setephano ne s’était pas privé d'aplatir (15e). Après avoir longtemps résisté face au vent, les rouge et blanc se montraient ultra réalistes en marquant un essai sur leur première et seule possession près de l’en-but adverse. Pierre Bernard, en coin, transformait face aux bourrasques son propre essai et, à la pause, les biarrots menaient 10-7.

Cette fois, avec le vent dans le dos, le BO prenait le large rapidement dans ce second acte, grâce à une merveille de passe au pied délivrée par Pierre Bernard pour Steeve Barry (17-7, 47e). Ce même Bernard, décidément en forme, rajoutait trois points pour son équipe d’une pénalité lointaine cinq minutes plus tard (20-7). Les Grenoblois avaient beau mettre toutes leurs forces dans la bataille pour remonter, d’abord le ballon, puis le score, ils n’y arrivaient définitivement pas. Dans des conditions de moins en moins praticables, Bernard corsait l’addition de six points puis, juste avant la sirène, Vergnaud interceptait un dernier ballon pour porter le score final à 33-7. Une semaine après son beau visage affiché à Perpignan, le BO confirme sa forme du moment. 

Le fait : Biarritz score face au vent

Compte tenu des conditions, il était prévisible que chaque équipe aurait sa mi-temps. Celle pendant laquelle le vent soufflerait dans son dos. En première mi-temps, les Biarrots sont restés acculés dans leur camp pendant près d’une demi-heure. Ils n’ont encaissé que sept points et mieux encore, les coéquipiers d’Adam Knight ont su scorer face au vent, avant la pause. Décisif pour la suite.

L’essai : La belle transversale de Bernard pour Barry

Alors que la seconde période a repris depuis six minutes, Pierre Bernard tape une chandelle dans le ciel d’Aguiléra. À la retombée, Ange Capuozzo se troue, Steffon Armitage a bien suivi et, sur le temps de jeu suivant, Pierre Bernard lève la tête pour ajuster une magnifique transversale dans l’en-but de Grenoble. Steeve Barry est le premier à aplatir. Le BO vient de faire le break.

Les BOys s’imposent ce soir à Aguilera!!

AUPA BO\ud83d\udd34\u26aa\ufe0f\ud83d\udca5 pic.twitter.com/SxFFZDb3vN

— Biarritz Olympique Pays Basque (@BOPBweb) December 12, 2019
Pablo Ordas
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?